• 11 novembre : Le soldat - Florent Pagny

    Avec quelques heures de retard en cette journée de commémoration !

     

    11 novembre, ayons une pensée pour ceux qui sont morts pour notre patrie, des jeunes, des pères de famille qui sont partis au combat et auxquels on n'avait pas laissé le choix...

    Deux guerres très meurtrières ont décimé toute une jeunesse, des familles entières qui ne demandaient rien d'autre que de vivre dans la paix.

    Pour que cela ne se reproduise plus... osons l'espérer malgré tout ce qui se passe en ce moment à travers le monde.


    J'ai entendu cette chanson ce matin à la radio et je l'ai trouvé à sa bonne place dans cet hommage.


    (Florent Pagny a rajouté cette chanson le 6 novembre à son nouvel album paru en 2013).

     

     

    A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
    Ma très chère Augustine, je t'écris sans tarder
    Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
    Je ne pense qu'à toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
    Si loin de la maison, et la fleur au canon
    Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
    Mais je ne pleure pas...

    Refrain :
    Car je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
    De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
    Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
    L'hiver auprès de toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Je ne sens plus mes bras
    Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
    Mon dieu sort moi de là

    Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
    Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
    Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
    Je t'aime une dernière fois...

    Je ne suis qu'un soldat
    Non, je ne reviendrai pas
    Je n'étais qu'un soldat
    Prends soin de toi

     

    les-20poilus-2014-18.jpg  photo du net


    A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
    Ma très chère Augustine,je t'écris sans tarder
    Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
    Je ne pense qu'à toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
    Si loin de la maison, et la fleur au canon
    Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
    Mais je ne pleure pas...

    Refrain :
    Car je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
    De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
    Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
    L'hiver auprès de toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Je ne sens plus mes bras
    Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
    Mon dieu sort moi de là

    Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
    Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
    Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
    Je t'aime une dernière fois...

    Je ne suis qu'un soldat
    Non, je ne reviendrai pas
    Je n'étais qu'un soldat
    Prends soin de toi

    Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/le-soldat-florent-pagny.html
    A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
    Ma très chère Augustine,je t'écris sans tarder
    Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
    Je ne pense qu'à toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
    Si loin de la maison, et la fleur au canon
    Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
    Mais je ne pleure pas...

    Refrain :
    Car je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
    De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
    Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
    L'hiver auprès de toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Je ne sens plus mes bras
    Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
    Mon dieu sort moi de là

    Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
    Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
    Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
    Je t'aime une dernière fois...

    Je ne suis qu'un soldat
    Non, je ne reviendrai pas
    Je n'étais qu'un soldat
    Prends soin de toi

    Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/le-soldat-florent-pagny.html
    A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
    Ma très chère Augustine,je t'écris sans tarder
    Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
    Je ne pense qu'à toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
    Si loin de la maison, et la fleur au canon
    Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
    Mais je ne pleure pas...

    Refrain :
    Car je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
    De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
    Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
    L'hiver auprès de toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Je ne sens plus mes bras
    Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
    Mon dieu sort moi de là

    Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
    Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
    Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
    Je t'aime une dernière fois...

    Je ne suis qu'un soldat
    Non, je ne reviendrai pas
    Je n'étais qu'un soldat
    Prends soin de toi

    Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/le-soldat-florent-pagny.html
    « Jean-Marie Arrus - Ida téléphoneCouleurs d'automne »

  • Commentaires

    14
    JEANINE
    Lundi 11 Août 2014 à 11:46
    JEANINE

    C'est vrai, c'est une superbe chanson qui rappelle tous ces sacrifices : la télévision relaie-cette année- des épisodes inconnus de boucheries/tueries pendant cette" Grande guerre" dues à nos généraux qui sont, malgré cela,  encore honorés!!!.

    Il est bon que des chanteurs et ,bien sûr des blogs comme le vôtre, parlent de ces annnées 1914-1918"pour les jeunes générations.

     

    13
    mapoline
    Lundi 11 Août 2014 à 11:46
    mapoline

    merci Thérèse ! superbe chanson, trés émouvante interprétée par un grand chanteur!

    12
    Danielle
    Lundi 11 Août 2014 à 11:46
    Danielle

    Bonjour ma Thérèse, une superbe chanson de Florent Pagny que tu as bien fait de mettre en hommage à tous ces milliers de soldats morts pour la Patrie, cette atroce boucherie a fait un carnage et engendré tellement de souffrances morales et physiques, pour les soldats eux-mêmes mais aussi pour toutes les familles touchées par ces drames atroces. Que les générations futures n'aient jamais à connaitre un tel malheur... c'est l'espoir que nous pouvons oser formuler, se souvenir... toujours... pour ne jamais revivre ça ! Je vous embrasse à tous les deux très amicalement. Danielle

    11
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 22:34
    Thérèse

    Merci Mapoline. Bonne soirée

    10
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 22:23
    Thérèse

    Merci Jeanine d'avoir apprécié mon choix de chanson. Bonne soirée, bien amicalement

    9
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 12:35
    Pasteline

    bouleversant! très très beau texte

    merci pour cette belle découverte

    bises et bel am

    Pasteline

    8
    DD
    Mardi 12 Novembre 2013 à 14:35
    DD

    Bonjour Thérèse

    Perso j'adore Florent Pagny ... et je hais la guerre, je suis outrée par le comportement de certaines personnes lors de la commémoration hier à Paris, il ne faut pas tout mélanger et nous devons honorer nos ancêtres qui se sont battus et ont péri dans cette affreuse guerre ... mon grand-père, né en 1897, m'en avait parlé, bien sûr il me racontait seulement ce que je pouvais en entendre, à mon age .... !

    Bisous, bonne journée

     

    7
    Mardi 12 Novembre 2013 à 07:23

    je viens de voir ta superbe carte chez Béa.....du très joli travail, félicitations, passe un doux mardi en espérant moins de vent

    6
    Lundi 11 Novembre 2013 à 23:34
    michèle87

    Bonsoir Thérèse ,

    Oui tu as raison , pensons à tous ces soldats morts et tous les autres handicapés à vie aussi bien physiquement que moralement ainsi que toutes ces femmes ayant perdu un mari , un frère , un enfant ....

    Je ne connaissais pas encore cette chanson de Florent Pagny , merci pour cette découverte . J'aime beaucoup ce chanteur à voix et à beaux textes pour l'ensemble de ces chansons .

    Grosses bises et bonne semaine en espérant que la pluie ne va pas trop nous embêter .

     

    5
    Lundi 11 Novembre 2013 à 20:42
    Bea38

    C'est un très bel hommage ! et une très belle chanson aussi !

    C'est important le devoir de mémoire.

    Bonne soirée

    4
    Lundi 11 Novembre 2013 à 20:35
    Estelle.

    Bonsoir Thérèse,
    J'aime ces paroles.
    Avec ce centenaire qui va se faire, on aura encore beaucoup de choses à voir, à entendre sur cette horreur de guerre.
    J'espère que pour vous 2, tout va pour le mieux.

    A bientôt, -  Bisous

    3
    Lundi 11 Novembre 2013 à 20:34
    mireille du sablon

    Avec ces paroles, je pense à tous ces hommes partis avec un idéal, défendre la patrie mais finalement... pour qui, pour quoi? pour que des marchands d'armes s'enrichissent?Aujourd'hui, sachons apprécier de ne plus avoir à la faire même si....

    Gros bisous à tous les deux de Mireille du Sablon

    2
    Lundi 11 Novembre 2013 à 19:21
    Hélène

    Bonsoir Thérèse ,très belle chanson qu'il a écris , je n'aime pas l'homme dans son apparence mais j'aime bien le chanteur .J'espère que ça va pour vous deux ? aujourd'hui très beau mais froid je suis quand même sortie faire quelques photos Bonne soirée Thérèse gros bisous Hélène

    1
    Lundi 11 Novembre 2013 à 18:49
    Cricri

    Bonsoir Thérèse,

    Bien que je n'aime pas beaucoup Florent Pagny, j'apprécie les paroles de cette chanson qui dit les choses toutes simples de la vie d'un soldat.

    J'aime quand il dit : "ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi".

    C'est ce que me disait mon Pépé né en 1897. Un jour, il s'est touvé faca à face avec un jeune allemand. Tous deux étaient armés. Ils se sont regardés et chacun a fait demi-tour.

    Il haïssait la guerre et je fais comme lui.

    Je t'embrasse Thérèse. Passe une bonne soirée

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :