• 1er mai

     

    A mes ami(e)s qui viennent si souvent me lire et m'encourager par leurs commentaires ou leurs courriers personnels, à tous les lecteurs de passages, je vous offre ce bouquet de muguet, pour qu'il vous apporte beaucoup de bonheur tout au long de votre vie.

    Je vous souhaite à tous une bonne fête du premier mai.

    muguet10.gif

     

     

     

    Un dicton dit : "Pluie au premier mai, fait tomber cerises et griottes". Espérons que le dicton se trompe, car la pluie a refait son apparition.

    Cliquez sur l'image  pour visualiser un joli diaporama du premier mai.  muguet.jpg 

    Histoire d’un brin de muguet

     

    Depuis plus de quatre ans que je suis prisonnier.
    Mes jours heureux, sont, quand je reçois du courrier.
    Les lettres sont pourtant presque toujours les mêmes.
    Je suis en bonne santé, te souhaitant de même.
    Puis invariablement pour terminer, toujours.
    Je conserve l’espoir de ton prochain retour.

    Mais, dans un coin d’une lettre que j’ai reçue.
    Un petit brin de muguet y était cousu.
    Vraiment, c’est enfantin d’envoyer ce muguet.
    Je pourrais en avoir, ici, tout un bouquet.
    Qui ne serait pas fané comme celui-ci !
    Dans les bois allemands, le muguet pousse aussi.

    Et, comme pendant un moment, je restais là.
    Soudain, le petit brin de muguet me parla.

    - Excuse, me dit-il, si j’ai triste figure.
    Pourtant, si tu savais, j’étais beau je t’assure.
    Tu as l’air d’en douter, tu ne veux pas me croire ?
    Je vais, pour te convaincre, conter mon histoire.

    D’abord, j’ai vu le jour là-bas, très loin d’ici.
    C’est sur le sol français qu’un matin j’ai fleuri.
    A l’ombre des grands bois, au milieu d’autres fleurs.
    J’ai vécu, sans savoir que c’était le bonheur.

    Je buvais, le matin, la rosée bienfaisante.
    Je puisais dans le sol, nourriture abondantes.
    Je voyais, le ciel bleu, la lune ou les nuages.
    Je voyais, le soleil à travers le feuillage.
    C’est lui qui me chauffait de ses rayons ardents.
    Ainsi, rapidement, j’ai pu devenir grand.

    Comme il faisait bon, comme tout était beau.
    Nous avions chaque jour, le concert des oiseaux.
    Tu as dû, toi aussi, l’écouter, autrefois.
    N’est-ce pas, qu’il faisait bon vivre dans ces bois
    ?

    J’aurais dû ne jamais rien désirer de plus.
    Pourtant je subissais l’attrait de l’inconnu.
    Je pensais que peut-être, je serais cueilli.
    Comme porte-bonheur, et j’en étais ravi.

    Une dame, en passant, devina mon désir.
    S’approchant doucement, elle vint me cueillir.
    Me prenant dans sa main, avec d’autres muguets.
    Nous formions à nous tous, un superbe bouquet.
    Qu’auprès de son visage elle approchait souvent !
    Humant notre parfum tout en nous contemplant.

    Chez elle dans un vase à demi rempli d’eau.
    Pour conserver longtemps ce muguet frais et beau.
     Nous avons parfumé ce qui nous entourait.
     Dans cet appartement coquet, je me plaisais.

       Mais quand, le lendemain, parmi les plus jolis.
      Qu’elle avait mis à part, c’est moi qui fût choisi.
    J’étais heureux et fier d’être le préféré.
    J’entrevoyais, pour moi, l’avenir tout doré.
    Puis au coin de la lettre, où je suis maintenant.
    La dame m’a placé, cousu, soigneusement.
    Avec des gestes tendres, n’osant m’effleurer.
    Tout comme si j’étais une chose sacrée.

    Puis elle contempla ce travail achevé.
    Vérifiant pour que rien ne soit détérioré.
    Alors en se penchant, je m’en souviens toujours.
    Elle me donna pour toi, un doux baiser d’amour.
    En me murmurant, va, toi, qui porte-bonheur.
    Va, donner ce baiser à l’élu de mon cœur.
    Qui, dans les barbelés dont il est entouré.
    Est privé de caresses depuis des années.

    Ainsi dans la lettre pliée, je suis parti.
    Mais, tu peux savoir tout ce que je souffris.
    Depuis ce moment pour arriver jusqu’à toi.

    Le tampon des postiers m’écrasa maintes fois.
    Je fus aussi jeté, bousculé, rejeté.
    Écrasé sous de lourdes piles de paquets.
    Je suis resté des jours, peut-être des semaines.
    Entassé dans des pièces sombres et malsaines.
    Mon parfum s’échappait par toutes mes blessures.
    Vingt fois, j’ai cru mourir, mais j’avais la vie dure.

    J’ai cru aussi deux fois que j’étais arrivé.
    La lettre, brusquement, se trouva dépliée.
    Mais c’était fait par des personnes étrangères.
    Qui ont lu, et relu, ta lettre toute entière.
    Devant tant d’indiscrétion, j’étais indigné.
    Pourtant je dois te dire que nul ne m’a touché.
    Avec le doux baiser que j’ai reçu chez toi.
    J’ai conservé un reste de parfum pour toi.

    Mais, tu es impassible. Me suis-je trompé ?
    N’est-ce donc pas à toi, que j’étais adressé ?
    Pourtant, j’en suis certain, là-bas, sur le buffet.
    J’ai vu, ta photo, près du bouquet de muguet.

    Sur ce, le brin de muguet, cessa de parler.
    Et moi, un peu confus, je m’en suis approché.
    C’est vrai, que du parfum s’en exhalait encore.
    Non pas, le doux parfum de fleur qui vient d’éclore.
    Cependant cette odeur m’a quelque peu grisé.
    Le papier de la lettre en était imprégné.
    Et sur mes lèvres, j’ai senti, il m’a semblé.
    Recevoir la caresse de ma bien aimée.
    J’en étais tout ému, je ne puis l’expliquer.
    Aussi c’est bête, voyez-vous, mais j’ai pleuré !

     

    Pierre Julien

    Poème écrit par un prisonnier pour son épouse, il y a plus de 50 ans

     

    muguet0.jpg

     

     

    « Imagine - John LennonLe mois de Marie »

  • Commentaires

    21
    nadine
    Lundi 11 Août 2014 à 12:25
    nadine

    Très beau poème et à notre tour de te souhaiter une bonne fête du 1er Mai qu'il t'apporte surtout du bonheur !!!

    Bonne nuit et grso bisous de nous trois , Nadine & Co

    20
    columbo1962
    Lundi 11 Août 2014 à 12:25
    columbo1962

    Bonsoir madame Thérèse,

    Merci pour votre commentaire. J'espère que vous allez bien. Oui avec ce beau temps la plupart des personnes qui ont un jardin ont de quoi s'occuper, c'est beaucoup de travail une maison et un extérieur à entretenir. En ce qui me concerne ce n'est pas tellement la forme, mais bon je commence à avoir moins mal, je pense que le traitement d'anti-coagulant commence à faire de l'effet. Je vous souhaite une bonne nuit, et merci pour votre fidélité.

                                                            Sincère amitié

                                                                            Alain

    19
    Danielle
    Lundi 11 Août 2014 à 12:25
    Danielle

    Quel bel article, chère Thérèse, et quel beau poème la signature a fait perler une larme à mes yeux. Merci de ta gentille attention et Joyeux 1° Mai à toi aussi, que les brins de muguet que j'aurais voulu t'offrir t'apportent un immense bonheur. Je t'embrasse très amicalement. Danielle

    18
    Michel
    Lundi 11 Août 2014 à 12:25
    Michel

    Voici pour toi la fleur du printemps.
    Quelques brins de bonheur
    Son destin sera entre tes mains.
    En ce jour du 1er mai
    Pour t’apporter, chance sur ces longs chemins.
    Je t'offre ce poème, cet ornement.
    C’est bien peu
    Mais c'est avec mon coeur
    Et bien sincèrement.
    Que je te tends ce bouquet parfumé.
    Si petit avec des milliers de brins.
    Il me rappelle un si joli visage.
    Un sourire beau et reposant.
    Comme ce jour de 1er mai.
    Si doux, si pur ; dans ce paysage.
    Un don de la nature tout simplement.
    Ravivée par la fraîcheur du matin.
    Voila pour toi quelques brins de muguet.
    La fleur de l’amitié venue des temps lointain.
    Cueillie dans les champs, les prés, au bord des rivages.
    Je t’offre la lumière de la réalité.
    Voici pour toi la fleur du printemps
    Un bouquet aromatisé du bonheur.
    Conquis par l’histoire de l’humanité.

    Michel

    17
    Marcel
    Lundi 11 Août 2014 à 12:25
    Marcel

    Bonsoir,

    Comment vous remercier,  chère Thérèse, si vous le permettez. Toujours une attention, un clin d'oeil, un petit mot (souvent beaucoup de lecture ) à l'attention des internautes, il est vrai que le 1er mai est chargé de symboles.D'abord porte-bonheur, journée internationale des travailleurs et aussi ce brin de muguet du prisonnier ( cela me fait penser à mon père qui était aussi en captivité ).

    Je partage évidemment avec vous ces élans de la pensée et je vous adresse cette citation: Le bonheur est une denrée merveilleuse, plus on en donne, plus on en reçoit...

    Marcel

    16
    Lundi 3 Mai 2010 à 00:32
    Thérèse

    Merci Nadine, gros bisous à vous aussi

    15
    Lundi 3 Mai 2010 à 00:31
    Thérèse

    Merci Danielle pour tout l'intérêt que tu manifestes à ce que je fais. je t'embrasse également

    14
    Lundi 3 Mai 2010 à 00:30
    Thérèse

    Merci Michel, pour ce bien joli poème qui me touche beaucoup

    Bien amicalement

     

    13
    Lundi 3 Mai 2010 à 00:30
    Thérèse

    Merci Pasteline, gros bisous à toi aussi

    12
    Lundi 3 Mai 2010 à 00:28
    Thérèse

    Pas de problèmes Mathusalem, je trouve normal de tendre la main, même virtuellement et même sans connaitre, lorsqu'on croise de la souffrance sur son chemin. Bon courage et pensées amicales

    11
    Lundi 3 Mai 2010 à 00:20
    Thérèse

    Je te remercie Lulu. bon début de semaine

    10
    Lundi 3 Mai 2010 à 00:20
    Thérèse

    Merci chère Verdinha, j'espère que tu as passé un bon week-end, même sans muguet.

    Bisous

    9
    Lundi 3 Mai 2010 à 00:01
    Thérèse

    Merci Krys pour ce magnifique bouquet de muguet, je suis sûre qu'il va me porter bonheur

    Bises

    8
    Dimanche 2 Mai 2010 à 23:51
    Thérèse

    Merci Marcel pour ce gentil commentaire et cette belle citation. Me remercier, vraiment pas indispensable, ma meilleure récompense ce sont tous les mots gentils que je reçois chaque jour via les commentaires.

    Bonne soirée, bien amicalement

     

    7
    Dimanche 2 Mai 2010 à 17:01
    lapinbleu2

     

    Bonjour !!
                      J'espère que tu vas bien..
                      Par ce tit mot, je tiens à venir te faire connaitre un concept que j'ai créé chez Vefblog..
                      j'aimerais, si tu le peux bien sùr, que tu transmettes ce message à tous tes contacts..
                      C'est quelque chose que je n'ai jamais demandé.. Mais ce coup ci je me le permets pour populariser ce concept.. lolllllll..
                      Dans mon blog, il y a l'histoire humoristique du jour.. et si tu as un blog, je te propose de venir faire la fète sur ton blog quelque soit le site (sauf si l'inscription dans ton site est obligatoire)..

                       Pour cela, laisse moi ta dàte d'anniversaire en commentaire sur mon blog avec bien sùr ton adresse de blog.... Je m'occupe du reste.. Hi.. Hi.. Hi.. Tu le regretteras pas.. C'est vraiment marrant..
                      Je compte sur toi pour faire passer le message si ça te derrange pas.. Et que tes contacts fassent la mème chose s'ils le peuvent....
                      Voici l'adresse de mon blog : http://lapinbleu2.vefblog.net

     

                  A diffuser parmi tes contacts, famille, amis et connaissances si tu peux, mème sils n'ont pas de blog.... Ils pourront au moins lire l'histoire du jour pour bien commencer la journée.... Merci !!!! ****

     

    6
    Samedi 1er Mai 2010 à 20:31

    Très joli texte que tu as trouvé.

    Avant que cette journée du 1er mai se termine,

    je m'empresse de te déposer ce petit porte bonheur.

    Bise

    5
    Samedi 1er Mai 2010 à 12:19
    VerdinhaM

    Merci, chère amie !

    C'est très joli tout ce que tu as publié !

    Bisous à la senteur du muguet qui me manque cette année.

    Verdinha

    4
    Samedi 1er Mai 2010 à 11:01
    lulu47

    therese .

    apres avoir lu ton joli poeme a mon tour de te souhaiter un joyeux 1° MAI. passe une tres bonne journee  lulu

    3
    Samedi 1er Mai 2010 à 08:44
    Mathusalem

    Bonjour,

    Je veux pars ces quelques mots te remercier pour ta visite, mais aussi et surtout les mots que tu m'as laissés à cette occasion,

    j'y suis vraiment très sensible

     

    A

    très bientôt j'espère, bien amicalement

    2
    Samedi 1er Mai 2010 à 07:10

    belle histoire

    un gros gros bisou en ce jour!

    1
    Vendredi 30 Avril 2010 à 21:29
    ANILOU

    Très belle histoire. Je te remercie de tes gentils conseils, c'est ce que j'ai compris après-coup, il ne fallait surtout pas les copier...Mais cela m'a permis de connaitre ton blog qui est beau et tellement fourni qu'il me faudra beaucoup de temps pour le lire. Aux vacances surement. En attendant heureux 1er mai toi aussi bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :