• Je vous emmène aujourd'hui dans le dernier jardin que j'ai visité, le Jardin de Chine. C'est celui que j'ai  préféré parmi tous ceux du magnifique jardin botanique, pour l'athmosphère apaisante qui y reignait malgré la foule. J'y serais bien restée plus longtemps et je l'ai quitté à regret. Parfois des visites ou des actes faits trop rapidement laissent un sentiment inexpliqué, une impression d'avoir été arraché à quelque chose de non-accompli ou mal-accompli.

     

    En arrivant, j'ai été immédiatement attirée par une musique douce et pénétrante. Je me suis avancée en me laissant guider par ce son  et j'ai vu cette jeune femme qui jouait divinement l' "Ave Maria", à en donner des frissons dans tout le corps. Je ne connais pas cet instrument, le son en est très doux. J'ai fait une recherche sur google et je pense qu'il s'agit d'un Erhu qui est un instrument de musique chinois à 2 cordes. Je joins une vidéo dont la musique  vous accompagnera tout au long de votre promenade si vous le souhaitez.

     

    Jardin botanique chinois(50)

     

    Ne pas oublier de couper le deezer pour bien apprécier cette musique
     
     
    Un petit endroit de rêve pour les amoureux, une invitation à la méditation, dans le "Kiosque de la douceur infinie".  Le nom de ce petit bâtiment hexagonal s'inspire d'un poème du IXe siècle de Bai Juyi décrivant le sentiment de mélancolie ressenti par un empereur devant le pavillon déserté par sa favorite, tuée pour sauver le royaume aux prises avec de graves révoltes.

    Jardin botanique chinois(38)

     

    Jardin botanique chinois(36)

     

     

    "Le Bateau de pierre" : Adossé à une barrière naturelle composée de pins sylvestres et de mélèzes, le Bateau de pierre mouille aux abords de l'Étang des lotus. Ici le choix des éléments met l'accent sur la complémentarité et l'alternance : la pierre (yang) de la structure se baignant dans l'eau (yin) de l'étang.

    Le Bateau de pierre rappelle, à une échelle beaucoup plus modeste, le bateau de marbre construit au Palais d'Été de Pékin à l'intention de l'impératrice Cixi, personnage politique dominant de la fin de la dynastie Qing (1644-1911). La petite terrasse à l'avant permet d'admirer les nénuphars à la surface de l'Étang des lotus alors que la structure à étages, située à la poupe du bâtiment, offre une fraîcheur surprenante durant les mois chauds de l'été.

    Jardin botanique chinois(40)

     

    Jardin botanique chinois(45)

     

    "Le pavillon de l'amitié"

    Jardin botanique chinois(47)

     

    "Le pavillon où se figent les nuages empourprés" : Structure élancée à double corniche s'élevant à 14 mètres, ce pavillon s'apparente à la forme qu'ont les pagodes chinoises, elles-mêmes inspirées de la stûpa indienne, monument en forme de cloche renfermant des reliques ou des textes bouddhiques sacrés. Sur la gauche on peut voir la montagne de pierre

    Jardin botanique chinois(49)

     

    Entrée vers "la Cour du printemps", par la porte à quatre lobes évoquant la fleur de l'abricotier. C'est le domaine des penjings, arbres miniatures appelés bonsaïs chez les japonais.

    Jardin botanique chinois(61)

     

    Jardin botanique chinois(52)

     

    Jardin botanique chinois(51)

     

    Jardin botanique chinois(53)

     

    Jardin botanique chinois(58)

     

    Jardin botanique chinois(59)

     

     
    Quelques photos prises de nuit  par mon fils en octobre durant la grande fête de la magie des lanternes qui a eu lieu du 11 septembre au 1er novembre. La thématique, pour 2009, portait sur l'astronomie chinoise traditionnelle.
     
    L'entrée du jardin est gardée et protégée par deux lions imposant l'autorité.  La femelle, à gauche, tient sous sa patte un lionceau alors que le mâle, à droite, s'appuie sur une boule symbolisant la prospérité.  
    Jardin botanique chinois nuit (3)

    Jardin botanique chinois nuit (13)

     

    Jardin botanique chinois nuit (16)

     

    Jardin botanique chinois nuit (5)

     

    Jardin botanique chinois nuit (6)

     

     Ici se termine la promenade du jardin botanique. J'espère que vous vous êtes bien balladé et que vous avez aimé autant que moi, même si je n'ai pas pu transmettre complètement toute la beauté et les sentiments  ressentis.
     
    Pour finir voici une carte du parc olympique et du jardin botanique pour ceux que ça intéresse.  Vous pouvez également y visiter tout Montréal en déplaçant la carte avec votre souris.

    13 commentaires
  • Je sais que vous attendez la suite de la promenade avec impatience, la voici... Etes vous prêts à parcourir quelques kilomètres avec moi pour visiter les deux magnifiques jardins suivants ?

    Le jardin Alpin 

     

    Sur une seule petite montagne de pierre d'où déferle une cascade, le Jardin alpin réunit certaines des plantes croissant sur les grandes formations montagneuses du globe : Caucase, Pyrénées, Rocheuses, Alpes et jusqu'à l'Himalaya. Chacun de ses onze segments comporte des végétaux d'une région montagneuse spécifique. Les arbres, façonnés par les horticulteurs, y ont un profil évoquant les conditions climatiques difficiles des milieux alpins (froid, grands vents, terre pauvre).

    Dans un décor de randonnée en montagne, le visiteur découvre au fil du sentier des plantes subalpines (poussant à 1 500 m - 2 000 m d'altitude) et des espèces alpines (originaires d'altitudes dépassant 2 000 m). Des sections thématiques sont aussi consacrées aux conifères nains, aux
    plantes couvre-sol, aux plantes grasses et aux cactacées rustiques.

    Le Jardin alpin abrite également une collection de roches et de minéraux.

    Ce jardin a été créé en 1936 mais son aménagement n'a été achevé que beaucoup plus tard, soit le 15 juillet 1962. Des travaux de revitalisation furent réalisés en 1981.

    En 2002, le Jardin alpin s'est enrichi d'un jardin de crevasses, réalisé sous la direction du botaniste tchèque Josef Halda. Les concepteurs ont recréé, à une petite échelle, des pics rocheux et des falaises érodées, permettant la culture à Montréal des espèces de haute altitude jusqu'alors absentes du Jardin alpin.

    Jardin-botanique--65-.JPG 

    Jardin-botanique--66-.JPG

     

    Jardin botanique (67)
    Jardin botanique (69)


    Jardin botanique (70)


    Jardin botanique (71)


    Jardin botanique (72)


    Jardin botanique (73)

     



    Le jardin japonais

     

    Un jardin japonais est un lieu privilégié où l'harmonie et la quiétude invitent à la contemplation et à la méditation.

    Ce jardin contemporain conçu par M. Ken Nakajima est inspiré de l'art paysager traditionnel du Japon.

    La pierre, l'eau et les végétaux se conjuguent pour créer un environnement sobre où chaque élément est chargé de symbolisme.

    Inauguré le 28 juin 1988, ce jardin a pu être réalisé grâce à la participation des gouvernements du Japon, du Canada et du Québec, ainsi que de la Ville de Montréal et de plusieurs entreprises japonaises.

     

    On peut voir que l'eau est omniprésente. Symbole de vie, elle traduit aussi l'écoulement du temps par son mouvement perpétuel créé par les dénivellations du terrain.

     

    L'eau se manifeste de différentes façons dans le jardin : étang paisible, ruisseaux sinueux et cascades mélodiques. Le cheminement naturel de l'eau modelé par les pierres renforce l'impression d'harmonie.

    De par leur orientation par rapport au soleil, l'étang et la cascade offrent des jeux de lumière subtils qui suscitent l'émerveillement face à la beauté de la nature


    Jardin japonais (8)


    Jardin japonais (15)


    Jardin japonais (17)


    Jardin japonais (18)

     

    Jardin japonais (9)

     

    Un ballet de carpes koy : Pouvant vivre jusqu'à 50 ans, les carpes symbolisent la force et la persévérance dans la culture japonaise.
    Jardin japonais (25)
    Jardin japonais (23) 
    Jardin japonais (24)

     

    Des mariés japonais venus faire leurs photos de mariage 

    Jardin japonais (1)

     

    ... et pour finir un petit visiteur surprise

    Jardin japonais (14)

     

     


    17 commentaires
  • Le jardin botanique de Montréal, fondé le 9 juin 1931 par le frère Marie-Victorin, et conçu par l'architecte paysagiste Henry Teuscher, est aujourd'hui l'un des plus importants du globe, le deuxième au monde en termes de taille et de collection de plantes. Il s'étend sur 73 ha

    Il dispose d'une collection de 22 000 espèces et cultivars de plantes, 10 serres d'exposition, une trentaine de jardins thématiques, (collection des lilas, cour des sens, arboretum, étangs, jardin aquatique, jardins des plantes médicinales, économiques ou vénéneuses, jardin japonais, de Chine, alpin, roseraie...). Il possède son équipe de chercheurs et ses programmes d'animation.

     

    Je ne pourrais vous montrer que quelques jardins thématiques. C'était tellement immense que nous n'avons pas pu tout visiter et manque de chance, je n'ai pas eu assez de batterie dans mon appareil photo... Mais j'ai déjà beaucoup à vous montrer....

    Ces photos ont été prises début septembre, j'imagine que, en juin, juillet ce jardin doit être magnifique, quand la floraison est à son apogée.

      

    Pour commencer, nous avons fait le tour de l'arboretum  avec le petit train qui promène les visiteurs à travers le parc :

    Jardin botanique (2)
    Jardin-botanique--3-.JPG
    Jardin-botanique--4-.JPG


    Jardin-botanique--5-.JPG

       Jardin-botanique--6-.JPG

     

    Quelques photos des différents jardin 

    Jardin botanique (74)


    Jardin-botanique--75-.JPG


    Jardin botanique (94)
    Jardin botanique (93)


    Jardin botanique (96)


    Jardin botanique (97) 

    Le jardin de monastère et le jardin des plantes médicinales

    Au Moyen Âge, dans les cours intérieures des cloîtres, on cultivait des plantes médicinales et aromatiques. Ainsi l'exigeaient, dès l'an 812, les lois des "Capitulaires" de Charlemagne. Le Jardin de monastère rassemble, autour d'un puits central, plusieurs de ces plantes, dont le cerfeuil et la menthe. Il jouxte le Coin du Québec et le Jardin des plantes médicinales

    Jardin-botanique--76--copie-2.JPG

     
    Jardin-botanique--78-.JPG
    Jardin-botanique--80-.JPG 

    Le Ruisseau fleuri :  
    Le Ruisseau fleuri invite tout au long de l'été à la découverte de centaines de spécimens éblouissants de couleurs et de parfums.

    La collection compte quelque 600 espèces et cultivars d'iris, 200 de pivoines et 300 d'hémérocalles, sans parler des lys et autres plantes vivaces et des graminées ornementales.

    Début juin, le lourd arôme des pivoines et la silhouette gracile des iris règnent sur le ruisseau. Fin juillet, ce sont les hémérocalles qui lancent leurs éclairs de pourpre et de corail au-dessus de l'onde. 

     

    Jardin botanique (85) Jardin botanique (86)

     Jardin-botanique--87-.JPG


    Rendez-vous pour la seconde partie dans quelques jours. Je vous réserve le plus beau pour la fin, dans une troisième partie..... A bientôt.


    19 commentaires
  • Parc-olympique3--2-.JPG

     

    Situé dans l'ancien vélodrome construit pour les Jeux Olympiques de Montréal, le Biodôme est un « musée-zoo ». Cet impressionnant musée de l’environnement est l’un des plus originaux musées au monde et il abrite des milliers de plantes et d’animaux, dans une représentation presque idéale de l’habitat naturel.

     

    On y découvre quatre écosystèmes différents :

    - la forêt tropicale,

    - la forêt laurentienne du Québec,

    - le Saint-Laurent marin qui nous montre la vie marine dans le golfe du Saint-Laurent et dans son estuaire. 

    - le monde polaire de l'Arctique et de l'Antarctique.

     

    On admire les paysages des écosystèmes : la falaise, la grotte, les rochers, les arbres géants de la forêt tropicale, dans lesquels se cachent de nombreux animaux. Les six arbres géants de la forêt tropicale ne sont pas seulement décoratifs. Ils soutiennent aussi la toiture de verre qui recouvre l’écosystème.

     

    Parc-olympique3--4-.JPG

     

    Ce que j'ai à vous montrer n'est qu'un petit aperçu de la faune et la flore de ce musée. Les photos n'étaient pas très réussies en raison des reflets du soleil à travers les vitres au-dessus du dôme. J'ai choisi les meilleures.  J'ai essayé de mettre des noms sur chaque photo, mais je ne me souviens pas de tous. 

     

      - La forêt tropicale :

     Biodôme (12)

     

    P1010890

     

    Ara rouge

    P1010892

     

     

    J'ignore le nom de cette volaille, elle est très petite 

    comme on peut le voir sur la photo ci-dessous,

    sur la suivante je l'ai zoomée.

    Biodôme (23)

     

    Zoom

    Biodôme (22)

     

    Ibis rouge 

    Biodôme (24)

     

    Ibis rouge (zoom) 

    Biodôme (25)

     

    Dendrobate doré 

    P1010896

     

    Caïman yacare

    P1010901

     

    - La forêt laurentienne :

    Lynx du Canada (non, il n'a pas deux têtes, ce sont deux lynx...lollll)

    P1010910

     

     - Saint-Laurent Marin :P1010912

     

    Biodôme (72)

     

    Biodôme (75)

     

    Biodôme (54)

     

    Biodôme (55)

     

    Biodôme (10)

     

    - Le monde polaire :

    -  Arctique (L'écosystème est habité par quelque 60 alcidés (les « vrais » pingouins),

    parmi lesquels des macareux moine et des guillemots.)

    Biodôme (79)

     

    Biodôme (82)

     

    - Antarctique (on y observe 4 espèces d'oiseaux de la famille des manchots :

    le manchot royal, le gorfou sauteur, le manchot papou, et le gorfou doré.

    Biodôme (87)

     

    Biodôme (91)

     

    Gorfou doré

    Biodôme (93)

     

    Manchot papou

    Biodôme (94)

     

     

    Exposition de Lémur Cattas, unique à Madagascar

    Biodôme (102)

     

    Biodôme (103)

     

    Je souhaite apporter une précision au sujet du parc olympique, suite à quelques commentaires et questions dans mon article précédent :

     

    La construction de cet ensemble a demandé un budget énorme. De nombreuses difficultés, tout particulièrement avec le toit rétractable du stade, sont venues se rajouter lors de sa construction, faisant augmenter le budget prévu initialement. Les organisateurs ont craint de ne pouvoir terminer la contruction à temps pour l'ouverture des JO.

     

    Après les jeux, la Régie des installations olympiques a su exploiter le potentiel sportif, commercial, culturel et récréo-touristique de ces installations uniques au Québec. Le Parc olympique comprend le Stade, la Tour de Montréal, le Centre sportif, les terrains et les aires extérieures.

     

    Au lendemain des Jeux olympiques, le Centre sportif du Parc olympique a ouvert ses portes au grand public et aux athlètes de tous les niveaux.

     

    Le centre sportif comporte 7 bassins, un centre de conditionnement physique ultra-complet et une salle omnisports. On y offre notamment des cours de natation et un horaire de bain libre unique. En parallèle, les bassins de compétition et de plongeon ont continué d'accueillir les athlètes en entrainement, de nombreuses compétitions ainsi que les essais olympiques en prévision des jeux d'été de Séoul, de Barcelone, de Sydney et de Pékin.

     

    Champion de la métamorphose, le Stade est continuellement l'objet de transformations pour l'adapter aux évènements très diversifiés qui s'y déroulent : salons, foires, rencontres sportives, sports motorisés, spectacles, expositions, tournages de films, bals, évènements sociaux, etc.

     

    Depuis son inauguration, le stade olympique est l'un des grands stades couverts les plus occupés au monde ; le complexe comprenant le Parc olympique, le Biodôme, le jardin botanique, l'insectarium et le parc Maisonneuve est l'un des endroits les plus visités de Montréal. 

     

    Vous pourrez trouver plus de renseignements ici pour ceux que ça intéresse. J'ai prélevé quelques extraits pour montrer l'importance qu'à pris cette réalisation, que ça n'a pas été du gaspillage mais au contraire c'est devenu quelque chose de constructif et bien rentabilisé. 

     

    Photo du net sur laquelle j'ai indiqué les différents sites afin de vous montrer ce que représente l'ensemble de la construction, ce qu'il m'était impossible de vous montrer avec mes photos.

    stade_olympique.jpg

     

    Dans mon prochain article sur Montréal, je vous emmènerai faire une promenade dans le magnifique jardin botanique.

     

     

     


    16 commentaires
  • Parc olympique (1)

     

     

    Ca fait un moment que je n'ai plus parlé de Montréal, faute de temps pour la préparation de mes articles et d'une grosse fatigue alors que j'ai encore beaucoup de photos à vous montrer.

     

    Je vais essayer de vous faire visiter encore quelques beaux endroits, entre autre le parc olympique avec sa célèbre tour, son biodôme, son jardin botanique, son insectarium.

     

    Création audacieuse de l'architecte Roger Taillibert, le stade a été construit pour accueillir les Jeux olympiques de 1976. L'imposante structure est coiffée par la tour de Montréal.

     

    Faisant partie intégrante du Stade, la Tour de Montréal est la plus haute tour inclinée au monde avec une élévation de 175 mètres au-dessus du sol et un angle de 45°. La tour de Pise, en comparaison, a une inclinaison de 5° seulement. La tour est construite en béton jusqu'à 92 m puis en acier jusqu'au sommet. Elle sert à manoeuvrer le toit rétractable du stade en Kevlar.

     

    Au sommet, un observatoire nous offre une vue imprenable sur Montréal. Par temps clair, on peut admirer le paysage jusqu'à 80 km à la ronde.

    Pour y  monter un funiculaire muni de larges baies vitrées peut prendre jusque 76 passagers en même temps.

     

    Le funiculaire est le seul au monde à fonctionner sur une structure courbée ; un système hydraulique permet à la cabine de toujours demeurer horizontale.

     

    Les photos des vues sur Montréal ne sont pas toutes bien nettes car elles ont été prises derrières des baies vitrées. 

      parc olympique2 (6)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (9)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (16)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (18)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (19)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (23)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (24)  Observatoire de la tour de Montréal (25)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (26)

     

     

    Pyramide du village olympique, construite en 1976 afin d'héberger les athlètes ayant participé aux jeux olympiques. Elle compte 23 étages.

    Observatoire de la tour de Montréal (27)  

    Observatoire de la tour de Montréal (32)

     Observatoire de la tour de Montréal (29)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (3)

     

    Observatoire de la tour de Montréal (4)

     

    Le funiculaire circule sur la dorsale de la tour grâce à 266 m de rails. Les câbles mesurent 600m et le funiculaire franchit plus de 2m/seconde

    Observatoire-de-la-tour-de-Montreal--36-.JPG

     

    Le funiculaire
    parc-olympique2--2-.JPG



    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique