• Lettre qu'une grand-mère a fait parvenir à chacun de ses petits-enfants

    Lettre qu'une grand-mère a fait parvenir à chacun de ses petits-enfants





    "Aujourd'hui est le premier jour du reste de ma vie et mes yeux se sont ouverts à la joie car je sais maintenant que des millions de petits bonheurs, sont là, pour moi en réserve et n'attendent que le moment où je les saisirai.

    Cette année, mes rêves et mes espoirs seront illimités car je sais qu'en fin de compte ils deviendront réalité. L'impatience ne m'envahira pas car je sais que chaque chose arrive en son temps et que rien n'arrive sans raison ou de façon prématurée.

    Je consacrerai mes efforts à la réussite, mais toujours dans la dignité et le respect de l'autre car je sais que lorsque viendra pour moi le temps de l'erreur humaine, on me pardonnera plus facilement mes fautes si j'ai su en faire autant.

    Je regarderai la vie de façon pragmatique, acceptant les changements et les idées nouvelles car je sais qu'on ne peut échapper à cette vie faite d'énergies diverses; c'est ce qui la rend si passionnante et si belle !

    J'accorderai volontiers ma confiance, mais tout en restant vigilante. Je ne soulèverai pas de doutes sans raison suffisante car je sais qu'il est plus facile d'ériger des barrières que de tenter de comprendre ce que ressentent les êtres.

    J'étendrai l'horizon de mes connaissances afin de mieux comprendre ce monde qui nous entoure car je sais que la connaissance est une arme puissante contre la haine et le mépris. Pour un monde meilleur, je sèmerai mon savoir à qui veut l'entendre et en tirer profit.

    Je fermerai la porte aux idées négatives, je n'écouterai pas les oiseaux de malheur car je sais qu'ils empoisonnent l'âme et nous empêchent de vivre si on leur prête une oreille attentive.

    Je laisserai beaucoup de place à l'humour et à la joie. Je changerai les ennuis en occasions de rire car je sais que tout passe et tout lasse. Voir les choses sous un angle plus serein, hâte une guérison ou permet de voir les choses d'une façon plus réaliste.

    Lorsqu'un malheur petit ou grand frappera, forte de mes espoirs et confiante dans l'avenir je l'aborderai avec sérénité car je sais que dans la joie ou la douleur, quoi qu'il advienne, au bout de la route le meilleur sera encore à venir."

    Auteur Inconnu





    J'ai découvert ce texte chez Krys
    . Je vous invite à aller visiter son blog, il est magnifique, rempli de douceur et de belles choses.

    Ce texte m'a interpellée, j'aimerais que toutes les grand-mères dont je fais partie, et tous les petit-enfants puissent le lire.



    « Leçon de nos échecsLes jardins secrets »

  • Commentaires

    10
    Michel
    Lundi 11 Août 2014 à 12:40
    Michel
    Magnifique texte à méditer, plein de sagesse.
    Excellent week-end
    Michel
    9
    Lundi 16 Mars 2009 à 20:57
    Thérèse
    , je te redirai ça un jour, une vidéo serait déjà pas mal en attendant lolllll personne ne t'a filmée ??
    Gros bisous
    8
    Lundi 16 Mars 2009 à 10:13
    Verdinha
    jE T'ATTENDS POUR MON PROCHAIN CONCERT, MA CHÈRE MARITÉ !

    RÉSERVE LA DATE DANS TON AGENDA....

    bisous verts
    7
    Dimanche 15 Mars 2009 à 23:59
    Thérèse
    Merci pour ton explication Verdinha. J'espère que ta journée avec la chorale s'est bien passée, dommage je ne n'ai pas pu venir te voir.... Bisous
    6
    Dimanche 15 Mars 2009 à 10:19
    Verdinha
    J'ai pris le nome balzaquienne danns le sens de la femme de plus de 30 ans, d'âge mûr qui aime la vie et qui fait un grand pas dans l'histoire de l'émancipation de la femme (non confinée à la maison) et pas seulement dans la vie amoureuse (des femmes de Balzac).
    C'est du moins ainsi que nous considérons le mot balzaquienne ici au Portugal.
    Bom dimanche, chère Thérése ! Aujourd'hui, pour moi, c'est un excellent jour car je vais chanter en public avec ma chorale,

    Bisous verts
    5
    Dimanche 15 Mars 2009 à 00:41
    Thérèse
    Balzaquienne, oh je ne m'attribuerai pas complètement ce mot lollll, je ne le connaissais d'ailleurs pas avant que tu ne me le fasses découvrir  comme quoi on en apprend toujours..
    Bisous Verdinha
    4
    Dimanche 15 Mars 2009 à 00:41
    Thérèse
    Merci Michel, bon week-end à toi aussi
    3
    Dimanche 15 Mars 2009 à 00:37
    Thérèse
    Bon WE Canelle, contente que ça te plaise, bisous
    2
    Vendredi 13 Mars 2009 à 10:32
    Verdinha
    Belles paroles sages d'une personne qui a atteint la maturité grãce à son âge !
    Vive les balzaquiennes, grands-mères ou non (c'est mon cas...) !
    Bonne fin de semaine, ma chère amie !

    Bisous verts
    1
    Vendredi 13 Mars 2009 à 08:04
    canelle56
    Merci pour ce beau texte , très touchant et aussi très pertinent
    bises Thérèse
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :