• J'avais plusieurs articles en préparation avant mon interruption. Mon traitement étant terminé et qu'il m'a remise dans une meilleure forme, même si les douleurs ne se sont pas toutes envolées, j'ai eu un peu de courage pour terminer tout ce qui était commencé.... J'ai programmé quelques articles qui paraîtront automatiquement, car je n'aurais plus beaucoup de temps à partir de lundi, j'aurai du monde chez moi durant quelques semaines. Je passerai vous voir de temps en temps aussi, dès que je le pourrai.

     

    Je vous remercie à nouveau pour tous vos encouragements et votre soutien. Je remercie en particulier les personnes qui m'ont rendu des visites ou ont pris des nouvelles régulièrement sans attendre de retour, sachant que ça m'était difficile. C'est dans ces moments difficiles que l'ont reconnait ses vrais amis. Je n'ai pas encore réussi à répondre à tout le monde, mais je le ferai petit à petit.

     

    Voici donc mon article  que je vous avais promis il y a déjà quelques temps dans "La source du Doubs" . Comme il fait très chaud, cette promenade sera la bienvenue, je vous embarque sur le "Papillon jaune" pour une très belle promenade sur le Doubs, en direction du "Saut du Doubs". Ca vous dit ? Alors bienvenue à bord : (les photos datent de fin mai, les paysages ont dû bien changer depuis !)

     

    Saut du Doubs (22)

     

    Nous sommes à Villers-le-Lac, tout près de Morteau (vous connaissez sans doute la célèbre saucisse de Morteau ?)

    Ici c'est l'accueil pour l'embarcadère,  cet endroit où l'on passe inévitablement à la caisse et où on trouve des tas de souvenirs bien tentants.... hummmm j'ai résisté lolllll j'ai juste acheté un petit livret qui explique la ballade, pour pouvoir mieux vous la décrire, car ma pauvre mémoire ne se rappelle plus tout ce que le guide nous a raconté....

    Saut du Doubs (7)

     

    C'est parti, vous êtes tous bien installés ? en avant pour une magnifique croisière de 14 km à travers une eau paisible, des falaises abruptes et des canyons sauvages....

      

    A environ 60 km de sa source, après la traversée du vallon de Morteau où il s'assagit,

    Saut-du-Doubs--21-.JPG

     

    le Doubs décrit de sinueux méandres

    Saut du Doubs (29)

     

    avant de s'étaler en un lac, celui le Chaillexon pour les français, des Brenets pour les suisses, point de départ de cette très belle frontière franco-suisse.  Ses eaux renferment plus d'une trentaine d'espèces de poissons : brochets, truites, sandres, perches... On peut également observer de très beaux oiseaux d'eau tels que cygnes, foulques, grèbes huppées, canards colverts ou autres hérons cendrés. 

    Alors que la rive droite (Côté Suisse) s'étire et s'aplanit

    Saut du Doubs (32) 

    Saut du Doubs (33)

     

    Saut du Doubs (34)

     

     

    la rive gauche, élève ses strattes à plus de quarante mètres au-dessus du niveau des eaux, formant un large banc rocheux qui se termine en une pente curieuse appelée "Table d'Hercule" ou "Rocher du Cuirassé", lieu de célèbres plongeons.

    Entre 1947 et 1962, l'Abbé Robert Simon, surnommé « le curé volant », fit plus de 110 plongeons de haut vol, à 40 mètres de hauteur pour récolter de l'argent afin de restaurer sa petite église de Saône et pour sauver les sans logis. Il fit de nombreux plongeons dans le lac de Chaillexon. Il réalisa son premier plongeon vers 1930, alors qu'il effectuait son service militaire au camp de Valdabon, près de Besançon. Il plongea d'une hauteur de 35 mètres, du haut du rocher de la Table d'Hercule,  vers 1950 et en 1987, âgé de 75 ans, il plongea à nouveau d'une hauteur de 15 mètres. Saut du Doubs (40)

     

    A quelques mètres de la table d'Hercule,, le célèbre rocher de la Casquette émerge curieusement de l'eau

    Saut-du-Doubs--42-.JPG

     

    Le bateau va s'engager dans la partie la plus belle de la promenade...

    Brusquement l'horizon se ferme et le décor se transforme en gorges pittoresques et sauvages dont les murailles de rochers hautes de 200 mètres semblent boucher le ciel. Ce sont les bassins du Doubs, oeuvre grandiose de la nature, merveille de la Franche-Comté, inoubliable par la splendeur et la majesté de ses sapins noirs, incrustés dans le roc, lieu d'élection de nombreux chamois.

     

    Sur la rive suisse, se trouve la grotte de la "Toffière" ou "Trou de l'enfer" que l'on appelle aussi "Grotte de l'Ours" ou "Grotte du Roi de Prusse" (Frédéric Guillaume III, roi de Prusse et Frédéric Guillaume, prince royal, visitèrent cette grotte, respectivement en 1814 et 1819, durant la domination prussienne)

    Saut du Doubs (46)

     

    Saut du Doubs (47)

     

    Saut du Doubs (51)

     

    Le saut du Doubs (1ère partie)

     

    Zoom sur l'entrée de la grotte, où l'on peut voir une sculpture d'ours tenant un poisson dans ses pattes.

    Saut-du-Doubs--53-.JPG

    Saut du Doubs (56)

     

    Le "Rocher du Sphinx" domine les gorges d'un air de défi et de puissance. Il ressemble au Sphinx égyptien, mais lui est entièrement taillé par l'érosion. On est en plein coeur de l'espace vital du Milan Royal que l'on peut voir planer majestueusement

    Saut-du-Doubs--71-.JPG

     

    P1120085

     

    Saut du Doubs (57)

     

    Rive gauche, côté france

    Saut du Doubs (60)

     

    Saut du Doubs (61)

     

    Saut du Doubs (62)

     

     Niveau de quelques crues importantes inscrites sur le rocher

    Saut du Doubs (156)

     

    Zoom sur les dates de crues (on ne voit pas très bien la date la plus haute, c'est 1882)

    Saut-du-Doubs--157--copie-1.JPG

     

    Saut du Doubs (69)

     

    Le dernier bassin s'ouvre soudainement sur le ciel et sur l'écran formidable de son arrière-fond composé par la "montagne renversée" dont les couches géologiques sont inclinées approximativement à 45°. Cette montagne qui était sur la rive suisse se serait couchée lors d'un plissement alpin côté France. C'est dans ce cirque à l'aspect de fjord qu'aboutisent les bassins du Doubs.

    Là, perdues dans un relief tourmenté et boisé où la civilisation semble prendre fin, quelques maisons typiques attendent l'arrivée des bateaux qui les relient au monde. 

    Saut du Doubs (77)

     

    Saut-du-Doubs--77--copie-1.JPG

     

    Nous voilà arrivés au débarcadère, ici c'est le côté français

    Saut du Doubs (83)

     

    Saut du Doubs (84)

     

    Saut-du-Doubs--141-.JPG 

    Le lac se termine par un entonnoir et un peu plus loin en une chute d'eau de 27m appelée "Saut du Doubs" que nous verrons dans un prochain article. Une passerelle relie le côté français au côté suisse.

    Saut-du-Doubs--133-.JPG

     

    Le Doubs a perdu beaucoup de sa largeur 

    Saut du Doubs (130)
    Saut du Doubs (128)

     

    Chaque hiver le Doubs gèle et transforme le lac de Chaillexon en patinoire, l'une des plus grandes d'Europe. L'épaisseur de glace peut atteindre 60 cm.

     

    A suivre... pour une promenade à pied cette fois, jusqu'au "Saut du Doubs".

     

     


    32 commentaires
  • Voici quelques photos du Défilé d'Entre-Roches, sur la route qui relie Pontarlier à Morteau, le long de la rive du Doubs. C'est assez impressionnant quand on y passe, on se sent bien petits à côté de ces énormes pierres, mais la route est assez belle et large.

     

    J'ai pris ces photos depuis la vitre ouverte de la voiture, je ne pensais pas qu'elles sortiraient aussi bien avec la vitesse.

    Defile-d-entre-Roches--1-.JPG

     

    Defile-d-entre-Roches--2-.JPG

     

    Défilé d'entre-Roches (3)

     

    Défilé d'entre-Roches (4)

     

    Défilé d'entre-Roches (5)

     

    Défilé d'entre-Roches (6)

     

    Défilé d'entre-Roches (7)

     

    Défilé d'entre-Roches (8)

     

    Défilé d'entre-Roches (9)

     

     


    20 commentaires
  • J'avais prévu de vous emmener faire une jolie balade sur le Doubs, mais étant donné l'actualité à nouveau dramatique de ces jours, je trouve malvenu de montrer la beauté d'une rivière alors que des malheureuses personnes subissent la colère des eaux.

     

    Je reporte donc mon article à une autre date, et je vous emmène à la Grotte de Remonot où la visite  et un instant de recueillement seront sans doute bienvenus en cette période de douleurs.

     

    C'est tout à fait par hasard que j'y suis arrivée. En regardant la carte du Doubs j'ai vu qu'une grotte se trouvait sur notre route, je m'attendais à visiter une simple grotte et j'ai eu la surprise de découvrir une grotte-sanctuaire très jolie et également très surprenante.

     

    Cette grotte se trouve entre Pontarlier et Morteau, sur une route très pittoresque, au milieu du défilé d'Entre-Roches (je vous montrerai quelques photos de ce défilé dans l'article suivant). L'entrée est située dans le retrait à gauche, là où se trouve la voiture, juste avant la maison, qui est un hôtel.

     

    P1120007

     

    C'est une grotte de 30 mètres pour 12 mètres, alimentée par quatre sources, dont une "miraculeuse".

    C'est un lieu de culte depuis le 7e siècle, époque supposée de l'installation d'ermites.

     

    La légende raconte qu'un ermite vivait dans cette grotte et y installa la statue de la Vierge au pied de la source principale nommée "Gesambrune" (source salutaire). On lui prêtait des vertus de guérison des maladies occulaires ainsi que d'autres maladies. 

    A sa mort, les moines de Montbenoît s'empressèrent de ramener cette sculpture dans leur monastère mais les miracles cessèrent. La statue s'échappa une nuit pour rejoindre d'elle-même sa grotte afin de pouvoir à nouveau soulager la misère du monde.

     

    La grotte fut aménagée à partir de 1857 avec l'élévation d'un autel, la construction d'une grille à l'entrée, la pose d'un clocher en bois à son sommet ; on peut admirer la Vierge de Pitié en bois polychrome du 15e siècle placée au-dessus de l'autel ainsi que le Dieu de Pitié du 16e siècle et les statues en bois peint et doré de Sainte-Barbe et Sainte-Agathe du 18e. Ces quatre sculptures sont classées Monuments historiques. Notre Dame de la Pitié est aujourd'hui encore un lieu important de pélerinages le lundi de Pentecôte, le 15 août et le deuxième dimanche de septembre.

    Grotte chapelle Remonot (25)

     

    Grotte chapelle Remonot (3)

     

    Grotte chapelle Remonot (24)  Grotte-chapelle-Remonot--19-.JPG

     

    Le tabernacle est surmonté de la statue de bois de cèdre de Marie, Vierge des Douleurs soutenant son fils mort. Au sommet on voit la croix ornée du Saint Suaire.

    Grotte chapelle Remonot (6)

     Grotte chapelle Remonot (6) - Copie

     

    Statue d'un Ermite

    Grotte chapelle Remonot (7)

     

    La "Pitié de Dieu," statue de bois peinte représentant Dieu tenant son fils mort

    Grotte chapelle Remonot (9)

     

    Statues de Sainte Barbe et Sainte Agathe

    Grotte chapelle Remonot (16)

     

    Source de la Vierge, un petit robinet se trouve sous la plaque 

    Grotte chapelle Remonot (17)

     

    A droite de la photo, sur le côté de la grille une passerelle permet d'accéder à la grotte qui se trouve derrière l'autel 

    Grotte chapelle Remonot (18)

     

    Grotte chapelle Remonot (14)

     

    Grotte chapelle Remonot (12)

     

    Grotte chapelle Remonot (10)

     

    Ici, à l'entrée ainsi qu'un peu partout sur les parois rocheuses il y a des plaques de remerciements à la Vierge pour ses miracles accomplis

    Grotte chapelle Remonot (20)

     

    Grotte-chapelle-Remonot--22-.JPG

     

    Statue de Saint-Ferjeux, premier prédicateur de la Foi catholique en Franche-Comté, faisant face à l'entrée de la Grotte. Grotte chapelle Remonot (2)

     

     


    28 commentaires
  • Aujourd'hui nous allons découvrir la souce de Doubs qui apparait à environ deux kilomètres de Mouthe, au pied du Mont Risoux.

    Beaucoup de spéléologues viennent s'aventurer dans cette cavité mystérieuse.

    Source du Doubs (4)

      

    Source du Doubs Lulu (7)

     

    Juste après sa source, le Doubs fait un petit saut (là où se trouve la plateforme au bout de la photo ci-dessous) 

    Source-du-Doubs-Lulu--6-.JPG

      

    Source-du-Doubs--7-.JPG

     

    Source du Doubs (10)

     

    Source du Doubs Lulu (2) 

    Puis s'en suit la rivière très calme mais souvent capricieuse et imprévisible. C'est un endroit très agréable pour se promener, pique-niquer, ou ne rien faire, juste se détendre à la fraîcheur de l'eau et des arbres.

    Source du Doubs (17)

     

    Source du Doubs (18)

     

    Source du Doubs (16)

     

    Je me suis engagée sur un petit chemin qui montait dans la forêt et je suis  arrivée sur le belvédère que l'on peut voir en haut de la photo ci-dessous. Source du Doubs (5) 

     

    De là, vue magnifique sur le village et les montagnes.

    Source du Doubs (27) 

    Source du Doubs (30)

      Source du Doubs Lulu Port (7)

     

    Pour compléter mon article, je vous mets quelques explications sur son parcours assez particulier que vous pourrez suivre à l'aide de cette carte. 

     Carte-Doubs-ps

     

    Sources : recopiées sur Wikipedia

    D'une longueur de 453 kilomètres, il prend sa source à Mouthe (département du Doubs), près de la frontière suisse, à 937 m d'altitude.

    Le Doubs a globalement la forme d'un M avec des jambes très allongées.

    Il s'écoule d'abord vers le nord-est, traverse successivement le lac de Saint-Point, le lac de Chaillexon et puis, dès le Lac des Brenets et le saut du Doubs, il marque la frontière entre la Suisse et la France sur quelques dizaines de kilomètres.

    Après un crochet de quelques kilomètres entièrement en Suisse (le Clos-du-Doubs), il change brutalement de direction et s'écoule vers l'ouest, jusqu'à Saint-Hippolyte, où il est rejoint par le Dessoubre. Le confluent se situe schématiquement au niveau de la pointe centrale du M.

    Ensuite, après une courte remontée en direction du nord en amont de Montbéliard (qu'il n'arrose pas), il s'écoule en direction du sud-ouest dans une vallée encaissée creusée dans le plateau du Jura, utilisée par la N83 et par la voie ferrée Lyon-Strasbourg. En aval de Besançon, le Doubs s'écoule dans la plaine de la Saône et se jette dans la Saône à Verdun-sur-le-Doubs (Saône-et-Loire, 71) après avoir reçu la Loue, qui n'est autre qu'une résurgence du Doubs.

     

     

    Pour terminer sur une note d'humour : Voyez-vous la même chose que moi sur ce tronc d'arbre que j'ai rencontré lors de ma montée au belvédère ? ou mon imagination me joue des tours !!! Dites-moi ???

    Source du Doubs (26)

     

    Source du Doubs (25) 

     à suivre... Dans mon prochain article je vous emmène avec moi sur le papillon jaune !!!  Qu'est-ce que cela, vous demandez-vous ? chutttttt... si vous voulez le découvrir, revenez à la prochaine parution , demain ou dans deux jours, selon le temps que j'aurai de disponible.

     

     


    21 commentaires
  • Avant de poursuivre nos promenades dans le Jura, je voudrais faire une rapide présentation de Mouthe, petit village du Doubs, situé tout près de la frontière suisse, à une altitude de 935 m. Au dernier recencement de 2005, Mouthe comptait 983 habitants appelés meuthiards

     

    Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de sa réputation d'être le village le plus froid de France, on l'appelle aussi parfois "Petite Sibérie" car plusieurs records de températures négatives (-36,7 °C en 1968, -35 °C en 1971 et -41 °C en 1985) ont été relevés. Cela pourrait être dû à sa situation dans une combe au fond de laquelle l'air froid stagne et s'accumule.

     

    Le Doubs, rivière qui donne son nom au département, prend sa source à deux kilomètres de Mouthe. Je vous en parlerai dans un article ultérieur.

     

    Les sports d'hiver y ont une place importante et sont assurés par 4 remontées mécaniques et un tremplin de saut.
    Le ski de fond offre 50 km de pistes balisées sur le seul territoire communal.

    Chaque année, Mouthe est animée par la Transjurassienne. L'été, le GR5 et de nombreux autres sentiers fléchés permettent les randonnées pédestres. Le GR5, c'est un sentier de grande randonnée qui part de la mer du Nord pour rejoindre la mer Méditerranée en passant par les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, La France par les Vosges et le Jura, La Suisse, les Alpes, jusque Nice.

     

    Voici quelques photos de Mouthe :   

    En 1849, la Mairie est construite par l'architecte Marnotte. Ce curieux édifice flanqué de 4 tourelles serait inspiré des châteaux allemands, style templiers.

    Mouthe--1-.JPG

     

    Mouthe--5-.JPG

     

    Mouthe--6-.JPG

     

    Le doubs qui a pris sa source non loin de là, coule paisiblement. On peut y voir une faune abondante. L'eau était très limpide, sur les photos elle semble sombre, c'est sans doute dû aux gros nuages pluvieux.

    Mouthe--7-.JPG

     

    Mouthe--8-.JPG

      Mouthe--12-.JPG

     

    Mouthe--19-.JPG

     

    L'Eglise de l'Assomption, avec son clocher typique de Franche-Comté.

    Ces clochers caractéristiques ont une forme bombée dite à l'impériale et des tuiles vernissées souvent multicolores.

    L'église a été détruite plusieurs fois au fil des siècles. La première pierre de la nouvelle église a été bénie et posée le 16 avril 1733. Après de nombreuses difficultés, elle sera enfin livrée au culte en 1742. La tour de l'église sera incendiée en 1789, puis à nouveau en 1833.

    Mouthe--21-.JPG

     

    Mouthe--52-.JPG

     

    Croix du clocher s'élançant dans le ciel

    Mouthe--55-.JPG

     

    Mouthe--54-.JPG

     

    A suivre : la source du Doubs


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique