• Retrouvailles au Kenya, Corinne Hofmann (suite et fin de

     "Retrouvailles au Kenya" fait suite aux deux tomes précédents : "la Massaï blanche", best-seller mondial et "Retour d'Afrique".


     

    Voilà plusieurs années que Corinne Hofmann s'est enfuie du petit village de Barsaloi au Kenya avec sa fille Napirai alors âgée d'à peine un an et demi. Aujourd'hui, elle décide d'y retourner non sans une certaine appréhension pour les besoins du tournage d'un film consacré à sa propre aventure, celle de la Massaï Blanche. Ces retrouvailles africaines lui permettent de revoir Lketinga son ex-mari, son ex-belle-mère « Mama » et toute la famille. Quel accueil vont-ils lui réserver ? Ce retour en terre africaine ne va-t-il pas sceller définitivement la nouvelle vie de Corinne Hofmann au sein de la tribu des Massaï ?

    Voici quelques extraits des retrouvailles de Corinne avec sa famille africaine :


    "..... A quelques vingt mètres de moi, je vois Lketinga debout sous un grand acacia parasol. Long et fier, il se tient jambes croisées dans l'attitude typique des Massaïs.
    Je sais qu'il ne fera pas un pas. Dans la tradition il n'est pas question qu'un Samburu vienne à la rencontre d'une femme. Donc je me dirige vers lui sous le regard curieux des villageois présents. Ma tête est vide. Je ne peux plus penser à rien et je n'entends plus que les battements de mon coeur. Ces quelques mètres me paraissent sans fin.......
    ..... Arrivée vers lui, je le regarde dans les yeux, et là, tout va comme de soi. Nous nous retrouvons dans les bras l'un de l'autre, nous saluant et nous serrant aussi tendrement que cordialement...."


    ".... Mama sort de la  manyatta. Enfin elle se tient devant moi - après plus de quatorze ans ! Subjuguée, je constate que ces années l'ont à peine changée. Je l'avais imaginée bien plus âgée et affaiblie. Au lieu de cela, c'est une Mama digne et tout à fait majestueuse qui me fait face. Nous tendons les mains l'une vers l'autre, et pendant que nos mains s'étreignent, nous nous considérons dans un silence éloquent.
    Seigneur, quelle aura a cette femme ! J'essaie de lire dans ses yeux légèrement troubles. Il n'est pas dans la culture des Samburus de tomber dans les bras l'un de l'autre ni de montrer ses sentiments.......


    ........ Soudain, elle avance sa main droite vers mon visage, saisit tendrement mon menton et murmure : "Corinne, Corinne !" Et elle sourit de bonheur. Du coup, les interdits tombent. Je la prends dans mes bras et ne peux faire autrement que de poser un baiser sur sa peau grise. A ce moment, je suis indescriptiblement heureuse d'avoir trouvé le courage de revenir. Je me doute que pour elle aussi c'est un moment fort......"

                                                                         
    Corinne Hofmann vit actuellement à Lugano dans le Tessin et consacre l'essentiel de son temps au service du développement du Kenya.

    Photos de pas très bonne qualité car je les ai faites dans le livre

    « Retour d'Afrique, Corinne Hofmann (suite de Fête des Pères »

  • Commentaires

    8
    kacem
    Lundi 11 Août 2014 à 12:37
    kacem
    me voila sur ton blog chere therese , cela fait longtemps que je ne suis pas venu  lire tes  beaux textes que j'apprecie enormement , car avant de les publier tu as du faire une selection ,,  j'apprecie aussi ta sensiblité , et j'aimerai  bien lire ce livre dont tu as publier les photos;  a bientot
    7
    Alain
    Lundi 11 Août 2014 à 12:37
    Bonsoir madame Thérèse,
    Bon aujourd'hui ça à l'air de fonctionner je peux vous écrire un commentaire. L'informatique c'est très capricieux! J'espère que vous allez bien. Bien que je n'ai pas encore décidé de faire de blog sur over blog pour le moment, j'aimerais que vous m'expliquiez comment vous faites pour mettre de la musique sur votre blog. Vous pouvez choisir les morceaux vous-même? Il y a une de mes correspondantes qui aimerait bien savoir comment faire. Je vous souhaite une bonne nuit, je ne vous oublie pas.
                                                                             Sincères amitié,
                                                                                           Alain
    6
    Michel
    Lundi 11 Août 2014 à 12:37
    Une histoire pleine d'humanisme !
    Un rapide passage pour te souhaiter un excellent week-end
    Avec toutes mes amitiés
    Michel
    5
    Samedi 20 Juin 2009 à 18:05
    Thérèse
    Merci Michel, bon week-end à toi aussi, amicalement
    4
    Samedi 20 Juin 2009 à 18:04
    Thérèse
    Bonne lecture, Pasteline, bon week-end
    3
    Samedi 20 Juin 2009 à 10:42
    pasteline
    je vais m'atteler à la lectures de ces livres... Bonne jounée
    2
    Samedi 20 Juin 2009 à 01:43
    Thérèse
    Bonsoir Alain,
    Je t'expliquerai dès que j'ai un moment par mail, en attendant, tu peux déjà regarder ce lien, c'est là que j'ai appris 
    http://annak.over-blog.com/article-13569325-6.html#anchorComment

    Bonne nuit et amitié
    1
    Samedi 20 Juin 2009 à 01:36
    Thérèse
    C'est une surprise de te revoir ici, Kacem, je te remercie d'avoir pensé à venir malgré tous tes soucis. Je choisis la plupart de mes textes selon mes états d'âme, selon ce qu'il peuvent représenter pour moi, à l'instant où je les découvre. Si tu veux lire ce livre, je te le ferai parvenir. A bientôt
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :