• Vieillir selon Bernard Pivot

    Je publie une nouvelle fois mon article car je me suis aperçue que j'ai omis de copier un passage du texte que je trouve important. Il s'agit du passage de la jeune fille dans le métro que je viens de rajouter.

     

    J'ai reçu ce texte par mail, Je vous en fais part, même si certaines lignes me laissent songeuse !!!

    vieillir-L-cSf6Vb.jpg

    Extrait de son livre paru en avril 2011 : Les mots de ma vie

    Vieillir, c’est chiant. J’aurais pu dire : vieillir, c’est désolant, c’est insupportable, c’est douloureux, c’est horrible, c’est déprimant, c’est mortel

     

    Mais j’ai préféré « Chiant » parce que c’est un adjectif vigoureux qui ne fait pas triste.

     

    Vieillir, c’est chiant parce qu’on ne sait pas quand ça a commencé et l’on sait encore moins quand ça finira. Non, ce n’est pas vrai qu’on vieillit dès notre naissance.

     

    On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant. On était bien dans sa peau. On se sentait conquérant. Invulnérable. La vie devant soi.

     

    Même à cinquante ans, c’était encore très bien.

     

    Même à soixante. Si, si, je vous assure, j’étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme. Je le suis toujours, mais voilà, entre-temps – mais quand.......................

     

    J’ai vu le regard des jeunes, des hommes et des femmes dans la force de l’âge qu’ils ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté, même à la marge.

     

    J’ai lu dans leurs yeux qu’ils n’auraient plus jamais d’indulgence à mon égard.

     

    Qu’ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais impitoyables. Sans m’en rendre compte, j’étais entré dans l’apartheid de l’âge.

     

    Le plus terrible est venu des dédicaces des écrivains, surtout des débutants.

     

    « Avec respect », « En hommage respectueux », Avec mes sentiments très respectueux ».

    Les salauds! Ils croyaient probablement me faire plaisir en décapuchonnant leur stylo plein de respect?

     

    Les cons! Et du « cher Monsieur Pivot » long et solennel comme une citation à l’ordre des Arts et Lettres qui vous fiche dix ans de plus !

     

    Un jour, dans le métro, c'était la première fois, une jeune fille s'est levée pour me donner sa place.

    J'ai failli la gifler. Puis la priant de se rasseoir, je lui ai demandé si je faisais vraiment vieux, si je lui étais apparu fatigué.

    - Non, non, pas du tout, a-t-elle répondu, embarassée. J'ai pensé que..."

    Moi aussitôt :

    - Vous pensiez que...?"

    - Je pensais, je ne sais pas, je ne sais plus, que ça vous ferait plaisir de vous asseoir.

    - Parce que j'ai les cheveux blancs ?

    - Non, oui, enfin un peu, mais ce n'est pas une question d'âge...

    - Une question de quoi, alors ?

    - Je ne sais pas, une question de politesse, enfin je crois...

    J'ai arrêté de la taquiner, je l'ai remerciée de son geste généreux et l'ai accompagnée à la station où elle descendait pour lui offrir un verre.

     

    Lutter contre le vieillissement c’est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien.

    Ni au travail, ni aux voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l’amour, ni à la sexualité, ni au rêve.

     

    Rêver, c’est se souvenir tant qu’à faire, des heures exquises.

    C’est penser aux jolis rendez-vous qui nous attendent.

    C’est laisser son esprit vagabonder entre le désir et l’utopie.

    La musique est un puissant excitant du rêve.

    La musique est une drogue douce.

    J’aimerais mourir, rêveur, dans un fauteuil en écoutant soit l’adagio du Concerto no 23 en la majeur de Mozart, soit, du même, l’andante de son concerto n 21 en ut majeur, musique au bout desquelles se révéleront à mes yeux pas même étonnés les paysages sublimes de l’au-delà.

     

    Mais Mozart et moi ne sommes pas pressés. Nous allons prendre notre temps. Avec l’âge le temps passe, soit trop vite, soit trop lentement.

    Nous ignorons à combien se monte encore notre capital.

    En années? En mois? En jours? Non, il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital.

    Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération. Après nous, le déluge ?....... Non, Mozart.

     

     Après avoir lu ces quelques lignes, qu'en pensez-vous ? je ne les approuve pas toutes ou alors je ne les comprends pas !!!??? Lorsqu'il parle d'indulgence, d'impitoyable, d'apartheid, lorsqu'il refuse qu'on lui cède une place.... Je vous laisse la parole... 

      vieillir.jpg

     

    « Les chalets sur pilotis de GruissanSurprenant »

  • Commentaires

    29
    kacem
    Lundi 11 Août 2014 à 12:07
    kacem

    j'ai le texte avec attention . je  pense que  ( BERNARD PIVOT ) n'accepte pas  sa vieillesse . il  la combat avec ses  mots dans ses  livres   , mais  tout  a une fin sur cette  terre sinon  la  vie n'aurait pas  de sens, et c'est  parceque  le temps nous est   compté que l'on s"'acharne  a tout prix  pour rester  jeune et beau  . ya qu'a voir  les homems et les femmes qui  s'adonnent  al la chirurgie  esthetique  .!!!!!!!

    le texte  de ( BERNARD  PIVOT ) me rappelle  un  beau  texte  du  ( DALAI LAMA ) que voici

    Les hommes . Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu'ils finissent par non vivre ni le présent ni le futur.
    Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu.

    bonne journée  thérese

    28
    Annette
    Lundi 11 Août 2014 à 12:07
    Annette

    Ma chère Thérèse,qui n'a pas peur de vieillir?Hélas on ne peut rien changer au temps qui passe,il faut que chaque jour qui passe soit le plus beau,être entouré de ceux qui nous aiment et leur dire que nous les aimons.J'aime beaucoup Bernard Pivot,il est possible qu'il accepte mal de vieillir,je ne le jugerai pas,c'est peut être aussi sa façon d'exprimer ce qu'il ressent,je sais qu'il a mon âge.

    Je t'embrasse et te souhaite un bon week-end.

    27
    Michel
    Lundi 11 Août 2014 à 12:07
    Michel

    Bonjour Thérèse,

     

    Je me permets d’apporter ma contribution à la réflexion que tu sollicites à partir d’un extrait du livre de Bernard Pivot.

     

    Je commencerai par une citation du général de Gaulle : « La vieillesse est un naufrage. » Depuis toujours, les humains sont conscients que leur vie terrestre est éphémère. Nous sommes des touristes de passage. Aussi longtemps que l’esprit est captivé par des projets personnels et professionnels dans un contexte de bonne santé, les limites de la vie sont ignorées et l’immortalité semble être la devise apparente. Avec la société de consommation de plus en plus développée, les nouvelles générations vivent le présent intensément sans se soucier d’éventuels tracas qui pourraient surgir à l’aube de leur vie. A partir d’un certain âge, qui varie largement selon les individus, le spectre de la fin de vie commence à se profiler à l’horizon du futur. La retraite après une carrière professionnelle bien remplie peut contribuer à cette prise de conscience. L’esprit quelque peu libéré commence à se consacrer davantage aux questions métaphysiques. Certaines interrogations peuvent créer des hypothèses troublantes, voire inquiétantes. Les réponses à ces interrogations ne peuvent être que de deux ordres : celles du croyant ou celles de l’athée. Savoir qu’il faudra quitter ce monde, ses proches, ses amis, son patrimoine matériel, après des souffrances plus ou moins importantes, pour être plongé dans les ténèbres les plus obscurs, sans lendemain, doit être terrible à vivre, j’en conviens. Par contre, savoir que nous pourrions avoir accès au monde de l’au-delà après notre mort, par la permanence de notre âme, relève du pur bonheur. Retrouver tous ceux qui nous étaient chers et qui nous ont quittés, ainsi que nos ancêtres que nous n’avons connus que par des photos, est non seulement un aboutissement, mais une véritable attente. Cet état d’esprit ne peut être entretenu que par la foi, cette ferme assurance des choses qu’on espère et cette démonstration de celles qu’on ne voit pas. La foi chrétienne représente pour moi la seule vérité, car Jésus-Christ a revêtu la condition humaine pour nous montrer le chemin qui mène à cette plénitude. Le chemin peut aussi signifier la méthode ou le moyen. Tout vrai croyant a fait au moins une fois ou l’autre l’expérience du Christ en tant que chemin et en tant que moyen. Le Christ s’est abaissé plus bas encore en acceptant de mourir comme un criminel. Pour ceux qui hésitent, le pari de Blaise Pascal est éloquent : « Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu'il est, sans hésiter. »

     

    C’est en toute amitié que je me suis permis de m’associer à cette réflexion que je considère de la plus haute importance.

     

    Michel

     

    26
    Marcel
    Lundi 11 Août 2014 à 12:07
    Marcel

    Bonjour Thérèse,

    Comment ne pas réagir à cet article!

    Je ne connais pas bien Bernard Pivot. Il a eu son heure de gloire en tant que critique journalistique avec les différentes émissions Apostrophe (1974-1990) et les dicos d'or (1985-2005). il est l'auteur de seize livres, le premier écrit en 1959 et le dernier "les mots de ma vie" en 2011. Il est respecté dans le milieu littéraire français.

    C'est toujours un exercice assez compliqué que de reprendre les idées d'un auteur.

    Parmi les nombreux livres que j'ai lu, je ne me suis jamais posé la question à savoir si je suis d'accord ou pas avec l'écrivain. J'essaie plutôt de comprendre l'auteur et prendre ce qu'il y a de meilleur...

    Concernant l'extrait, je ne pense pas que j'aurai utilisé les même mots. Même si le terme "chiant" est largement employé dans notre vocabulaire d'aujourd'hui, à l'écrit il sonne comme un terme vulgaire.

    C'est sans prétention que je rejoins la majorité de vos amis. Oui, je pense que cet homme est peut-être en colère(...). Pourquoi? A-t-il peur de laisser derrière lui de belles choses, une vie qu'il ne peut pas prolonger?Peut-être a-t-il connu une sorte de paradis sur cette terre et que pour lui, c'est une injustice que de vieillir. mais n'a-t-il pas cette chance d'avoir un âge avancé (76 ans ) avec encore un physique acceptable...

    Il cite Mozart et son conzerto pour piano n°23 (musique à la fois radieuse et d'une inquiétante instabilité), mais peut-on vraiment se comparer à un génie mort à 35 ans ...

    Personnellement vieillir c'est la plus belle chose qui puisse nous arriver après notre naissance ( Sans oublier d'autres évènements...)

    La vie ne m'a pas  fait de cadeau, je suis né au siècle dernier. Je me souviens des travaux de la ferme ou très petit (7-8ans), je devais déjà transporter un quintal de blé chez le menier (à 2km avec un bon dénivellé)qui allait le moudre. Puis il fallait à nouveau ramener la farine chez le boulanger. C'était une belle activité, oui, je travaillais déjà très jeune...Jeune adulte lorsque j'ai pris en main ma destinée, rien n'a été simple. Je ne regrette rien, ni mes erreurs, ni mes succès.Et si c'était à refaire, je crois que je n'aurais pas beaucoup dévié ma trajectoire.

    Aujourd'hui, certes nous sommes un peu fatigué, un peu usé, un peu malade, mais nous sommes encore en vie. Oui, comme vous, j'ai traversé des périodes difficile mais j'ai aussi connu de beaux moments. Oui, comme vous je crains la maladie, la souffrance ou la perte d'être cher.

    De par mon métier, j'ai eu la chance d'avoir été en contact longtemps avec de jeunes enfants. Il m'est arrivé d'entendre à plus d'une reprise lorsqu'on disait dans notre jargon que la situation était chaude(conflit entre enfant / ou avec l'adulte), un élève dire à un autre" tu n'as pas honte, il pourrait être ton père, calme-toi..."

    Maintenant que le travail n'est plus ma première priorité, je me suis fixé quelques modestes objectifs; comme vivre simplement, de pouvoir garder ma sensiblité envers ceux que je côtoie et de rester en paix avec moi-même...

    Encore une dernière petite confidence, dans mes connaissances, je fréquente un monsieur de 91 ans et je passe beaucoup de temps avec lui car nous avons une passion commune; le jardinage.Il ne parle pas beaucoup, mais ce qu'il dit est tellement criant de vérité. Lui-même se définit comme un miraculé des progès de la médecine et  ce qu'il aime avant tout c'est rire...

    Bonne journée à vous chère thérèse

    Marcel

     

    25
    Huguette
    Lundi 11 Août 2014 à 12:07
    Huguette

    Bonjour Thérèse

    Vaste sujet ou il y a tant a dire .....comme le fait remarquer  Pastelline certaines personnes a 70 ans sont tres " vieilles " et d'autres en pleine forme qui ont une vie dynamique, heureuse ! ces personnes ne sont pas "vieilles " ......Cela dépend de la santé de chaque individu !! et de son état d'esprit !

    Il me semble que Mr Pivot  qui est né le 5 mai 1935, d'apres les photos du Net

    ne fait pas son âge ! maintenant est ce que ces portraits sont récents ?

    En ce qui me concerne je trouve que vieillir n'est pas drôle ! mais enfin du moment que l'on peut se déplacer! accomplir son quotidien .....sans l'aide de personne est appréciable ......faire de l'ordi, correspondre avec des amies si agréables, partager nos soucis, nos petites joies...est un bonheur .....

    Essayer de ne pas faire une fixation sur son" âge " !!

    Je souhaite a tous les correspondants de ce site si sympathiques une tres heureuse année.

    Et pour toi ma chère Thérèse que du bonheur.

    Ma petite famille se joint a moi pour t'adresser nos plus amicales pensées.

    Huguette


    24
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 20:23

    j'ai survolé le texte sans analyser de près chaque phrase, mais ce qui m'a le plus choqué, c'est sa réaction envers cette jeune fille qui vouloit lui donner sa place. Pas le refus en lui même, mais cette envie de la gifler !! Parti comme ça, il fera partie de ces "vieux grincheux" qui critiquent tout ce qui se passe autour d'eux et ne sont jamais satisfaits.

    Ma vieille grand mère de 97 ans peste parce qu'elle n'arrive plus à préparer elle même ses repas et à besoin d'une aide ménagère 3 fois par jour.  Ca la chagrine de se déplacer lentement, mais elle dit "du moment qu'on me laisse regarder ma télé quand je veux, alors ça va". 

    La vieillesse s'installe plus ou moins vite selon les personnes quand toutefois on a le temps de vieillir, sur ce plan là on n'est pas tous égaux. Mon autre grand-mère est décédée d'un cancer à 69 ans.  

    Et je trouve que les personnes âgées doivent être contentes du respect marqué par les plus jeunes envers eux ... un peu comme les vieux sages qui président certaines tribus.

    Bonne soirée Thérèse.

    23
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 16:02
    Miss Mary

    Bonjour Thérèse, merci d'être passée sur mon blog, alors à mon tour je viens te souhaiter un "bon dimanche"..... J'ai déjà mis un com sur cet article, alors j'attendrai le prochain ! (rires)..... Bisous à bientôt.           "MISS MARY"

    22
    Samedi 14 Janvier 2012 à 21:33
    THERESE

     Je te souhaité de passé un bon week end . Chez nous il fait beau

     bizzzzz                 weekend 25

    21
    Samedi 14 Janvier 2012 à 19:40
    •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-

    belle fin de journée

    moi j'entame la mienne

    ti bo

     

    •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 

     

    20
    Samedi 14 Janvier 2012 à 17:07
    jacques87220

    Bonjour Thérèse

    J'ai 73 ans, et deux mots manquent a mon dictionnaire, ce sont "trahison et delation" et je n'aime pas Mr Pivot car c'est un delateur, Il avait descendu Pauul Loup Sulitzer en pleine emission!Si il l'avait fait en privé j'aurais mieux accepter mais il l'a fait en plein public

    Quelle horreur d'etre un delateur!

    Je t'embrasse tres fort mon amie

    Jacques

    19
    Samedi 14 Janvier 2012 à 07:33

    c'est parce qu'il n'accepte pas de vieillir, pour ma part je suis d'accord sur ce qu'il dit, regardons autour de nous .....on est ravi de partir en retraite, mais au bout de quelques années on commence à faire parti des "tamalous"......et à partir de là...tout bascule....moins de force, plus de douleurs etc.....et oui la vieillesse n'est pas toujours drôle ....passe une douce journée

    18
    Samedi 14 Janvier 2012 à 00:29
    columbo1962

    Bonsoir madame Thérèse,

    Merci pour votre commentaire. Je viens de lire ce texte de Bernard Pivot, et franchement si vous voulez mon avis, eh bien je pense que cette personne qui a eu durant très longtemps présenté une émission de télévision très célèbre ou il était le présentateur et en quelque sorte le chef, eh bien lorsqu'il est retombé de son estrade symbolique il s'est rendu compte qu'il était comme tout le monde un simple mortel, question auquel il n'avait peut-être pas pensé durant sa jeunesse! Et il faut savoir que les raisonnements d'intellectuels et de gens qui ont eu des vies où socialement ils étaient au somment de la pyramide sociale, eh bien ils acceptent difficilement de vieillir et je pense aussi mais bon ce n'est que mon avis, que la plupart de tous ses gens soit disant célèbres n'iront probablement pas essayer de trouver les réponses fondamentales que tout être humain se posent et qui sont dans la Bible, par contre ils passent leur vie à lire tout un tas de livres qui n'ont que l'intérêt de distraire alors que la Bible a été inspiré par Dieu pour nous donner toutes les réponses au sujet du passé du présent et de l'avenir de l'humanité. La Bible dit que la vérité serait caché aux intellectuels, ça veut tout dire! Il est beaucoup moins pénible de supporter les difficultés de l'existence que ce soit au niveau de la santé et tout le reste lorsque l'on connaît la vérité contenue dans la Parole de Dieu. Pour résumer, eh bien je pense que Bernard Pivot supporte difficilement de ne plus être celui qu'il a été lors des nombreuses années ou il était un des piliers de la télévision, mais bon ce n'est que mon avis bien sur, je ne sais pas ce que vous diront vous autres correspondantes à ce sujet. je vous souhaite une bonne nuit, et merci pour votre sincère et fidèle amitié en espérant que vous allez bien.

     

    17
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 23:13
    Thérèse

    Vieillir, c'est le chemin qui nous est tous destiné, malheureusement dans quelles conditions allons nous vieillir ? la maladie n'épargne que peu de personnes. Et quand on a cette chance, il faut profiter pleinement de la vie au lieu de se la compliquer en réflexions sombres comme le fait B. Pivot. Je n'avais jamais eu d'opinion sur ce monsieur mais je n'arrive pas approuver son attitude face à des gens de lettre comme lui, et à une jeune fille très polie. Peut-être devient-il un vieux grincheux insupportable !!!! Je ne pense pas que j'aurai poursuivi une conversation avec lui si j'avais eu à faire à lui à la place de cette jeune fille.

    Je te souhaite une belle nuit et un bon week-end

    Bisous

    16
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 22:52
    Thérèse

    Bonsoir Annette, comme ton message est rempli de douceur face à celui assez agressif de Monsieur Pivot. Tu as raison, de faire de chaque jour le plus beau.

    Je t'embrasse très fort et te souhaite une douce nuit et un bon week-end

    15
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 22:48
    Thérèse

    Bonsoir Michel,

    Tu sais que tu n'as nul besoin de te permettre, tu viens quand tu en as envie sur mon blog et tes commentaires sont toujours les bienvenus.

    Je te remercie de ton analyse. Je crois que nous avons tous été pareil, et ne pensions pas que la vie avait un terme. On en prend conscience au fil des décennies puis des années qui passent car l'échéance se rapproche inévitablement.

    Je ne sais pas ce qu'il advient de nous après la mort, je ne suis pas athée, et peut-être pas assez croyante pour croire que nous accèderons à un autre monde, je l'espère cependant et je le verrai bien lorsque le moment sera venu.

    Ce que j'ai surtout voulu montrer par ce texte c'est l'attitude limite irrespectueuse de ce Monsieur face à des personnes qui n'ont rien voulu d'autre que lui apporter du respect. Seule la fin de son texte est belle, à mes yeux.

    Je te souhaite une bonne nuit, et passes quand tu veux, la porte t'es grande ouverte

    Bien amicalement

     

    14
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 22:25
    Mira

    Vieillir oui, nous vieillirons tous, mais comment ? là est une autre question ! et je pense que nous ne sommes pas égaux ! personnellement je n'aurais jamais pensé glisser vers ce destin avec ce que j'ai ...... j'avais l'impression que notre génération vieillirait moins que celle de nos parents (enfin mes parents étaient âgés donc c'est peut-être encore une autre génération .....) mais il ne faut pas y songer, il faut prendre le temps ... le temps qui nous est accordé et en profiter un maximum, mais pas à outrance.

    Je n'aime pas Bernard Pivot, je le trouve assez imbu de sa personne, lui le littéraire écrase tout le monde ! on a tous des qualités, des défauts, on n'est pas forcément des passionnés de lecture, ni de littérature, mais on a d'autres passions, parfois aussi, voir plus riches ! donc je considère qu'il ne veut pas vieillir, et il le fait savoir ! en tout cas je n'aurais pas aimé être à la place de cette jeune fille, et en tout cas elle aurait dû lui répondre plus fermement sa pensée !!!

    Passes une douce nuit et un doux week-end

    bises

    13
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 21:19
    Thérèse

    Bonsoir Jacques,

    Je pense que les jeunes qui ne sont pas très tendres et respectueux avec les personnes âgées ne le sont avec personne. Mais si ceux qui sont respectueux se trouvent confrontés à des réflexions comme celles de Bernard Pivot, il ne vont plus faire l'effort d'être respectueux.

    C'est vrai que quand ce sera l'heure plus personne ne pourra nous retenir, il faudra partir, on a chacun notre heure qui est marqué là-haut.

    Je t'embrasse pour ta bonne soirée

    12
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 21:13
    Thérèse

    Tu as raison de voir la vie de cette façon, moi aussi j'ai toujours eu peur de la vieillesse, maintenant qu'elle approche, je la laisse venir, je prends la vie comme elle vient, je profite des bonnes choses qui me sont données. Je ne vais pas détruire le reste de ma vie à m'angoisser pour quelque chose que personne ne peut changer. De toute  manière, personne ne peut dire de quoi sera fait demain, alors vivons au jour le jour.

    Bises

    11
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 21:08
    Thérèse

    Je suis d'accord avec toi que Bernard Pivot n'accepte pas sa vieillesse. En effet tout a une fin sur terre, et ce serait plus simple de vivre sa vie tout simplement au lieu de lutter contre les choses qu'on ne peut pas changer, surtout quand on a la chance de vieillir dans de bonnes conditions, sans maladies et handicaps lourds.

    Je connais bien cette phrase du Dalaï Lama d'ailleurs j'ai du la mettre quelque part dans mon blog.

    Merci Kacem pour ta participation, je te souhaite une bonne soirée

    10
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 21:02
    Thérèse

    Alors ma réponse sera la même que celle que j'ai faite à Pasteline

    Bisous Canelle, bonne soirée

    9
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 21:01
    Thérèse

    Bonsoir Mary, c'est vrai que la vieillesse est un naufrage, mais un naufrage qui n'épargne personne, on y passe tous quand la vie veut bien le permettre. Certains n'ont pas cette chance.

    Je crois comme toi que Bernard Pivot a du mal à vivre sa vieillesse, mais personne n'en est responsable, il se permet de remballer, même d'insulter ceux qui lui prêtent de l'attention. N'est-ce pas là, la meilleure façon de vieillir seul et dans l'oubli ?

    Et tu as raison de dire qu'il faut vivre pleinement sa vie tant qu'on le peut, on ne sait pas de quoi notre avenir sera fait.

    Bonne soirée, Mary, merci d'avoir donné ton avis.

    Bisous

    8
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 20:28
    Thérèse

    Bonsoir Pasteline, je suis d'accord avec ton raisonnement mais je ne le suis pas entièrement avec celui de Bernard Pivot quand il n'accepte pas les marques de respect des gens. Il n'y a aucun manque de respect, aucune indulgence à être poli avec une personne âgée, on m'a toujours appris qu'il fallait respecter les personnes plus âgées que soi, et j'ai toujours agit de cette façon, même avec des personnes à peine plus âgées que moi, et cela quel que fût mon âge. Ce n'était pas une question de vieillesse.  Je crois que Monsieur Pivot refuse de vieillir et voit dans les paroles des autres, celles qu'il s'adresse à lui-même. Car dans ce texte, il ne semble pas faire partie de ceux qui sont sur le carreau, il semble encore bien valide, mais il doit admettre qu'il ne pourra plus se comporter comme les plus jeunes, et ce n'est la faute à personne, c'est le cycle de la vie, il ne doit pas insulter les gens comme il le fait. D'ailleurs je viens de m'apercevoir que j'ai omis de recopier une partie du texte qui me fait dire ces propos et les rendront plus compréhensibles. Je vais les rajouter.

    Hugues Aufrey ne serait sans doute pas fâché des marques de respect, il vit avec son âge et se comporte comme son corps lui permet de se comporter.

    Il ne faut pas s'étonner que les plus jeunes deviennent irrespectueux avec nous si lorsqu'ils sont polis avec nous on les envoie balader. Bernard Pivot n'est pas encore si vieux que ça, il n'a pas encore 77 ans.

    Ceci est mon humble avis

    7
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 16:50
    jacques87220

    Bonjour Thérèse

    C'est vrai que les jeunes ne sont pas trés tendres et respectueux envers le troisième age mais bon!!De toute façon je n'aime pas Pivot alors il est difficile pour moi de le comprendre

    Tu sais mon amie, il y en a un la haut en qui j'ai grande confiance et le jour ou il me prendra, il faudra y aller!! Je ne me plains pas car il en a pris de bien plus jeunes

    Bisous ma chère amie

    Jacques

    6
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 15:26
    •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-

    merci de nous l'avoir présenté

    belle fin de semaine

    qu'elle soit ensoleillée

     

    ti bo du vendredi

     

    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 

     

    5
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 14:00
    THERESE

    BONJOUR , j'ai u trés peur de viellir , maintenant c'est fait alors je proffite de tout . Surtout de mes enfants qui sont ma priorité.  Aller la vie et belle , bizzz

                     

    4
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 13:21
    canelle56

    Je ne vais redire ce que te dis notre amie Pasteline , je suis entièrement d'accord avec son analyse

    Bises Thérèse

    3
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 09:48
    Alhemax

    Ecoute là faut je prenne le temps de le relir plus en profondeur, mais pour le moment je suis d'accord avec lui pour beaucoup. Bonne journée à toi

    2
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 09:35
    Miss Mary

    Bonjour Thérèse, j'ai lu attentivement le texte jusqu'au bout et j'ai pesé "chaque mot" il y a beaucoup de choses bien vues, en fait comme disait le Général De Gaulle "la vieillesse est un nauffrage"..... Je pense que personne ne vieillit de la même façon, il y a des gens qui restent actifs jusqu'à la fin, même s'ils ne sont plus habiles de leurs mouvements comme à 20 ans ! et puis d'autres sont diminués très tôt, à partir de 70 ans, et pour ces personnes là, la vieillesse est difficile à vivre et surtout à accepter !!! je crois qu'en ce qui concerne Monsieur PIVOT que j'ai eu la chance de rencontrer au "salon du livre" à Paris, à 2 reprises (j'ai des photos souvenir) il a peut-être du mal à accepter, car comme tous les gens qui ont été très adulés, qu'ils soient acteurs, chanteurs, etc.... il est toujours difficile de vieillir et de ne plus être "dans la lumière", mais cet avis n'engage que moi, il n'a aucune valeur sociologique !!! voilà pourquoi, il faut s'avoir profiter de chaque moment qui passe, et ne jamais se dire, je verrai plus tard, quand je serai vieux ou vieille et que j'aurai du temps, car on ne sait jamais ce que cera sa propre "vieillesse", hélas !!! Merci pour ce texte en partage chère Thérèse, j'espère que beaucoup en prendront de la graine..... Bonne journée, bisous. "MISS MARY"

    1
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 08:24
    pasteline

    bonjour,

    il y a deux vieillesses,

    celle qui vous laisse sur le carreau

    et celle qui continue à vivre et qui voudrait malgré le temps que l'on puisse être considéré comme encore vivant, comme étant encore en pleine activité, en pleine régénérescence  et non en décrépitude intelectuelle ou physique. Ne pas accepter d'être à côté mais faisant partie ... regardons Hugues Aufray, 80ans, comment le voir comme un pépé alors qu'il est encore au top de sa vie..

    Si et seulement si on a la possibilité de se maintenir  actif dans la société pourquoi ne pas le faire en supportant le fait d'être considéré comme une personne à part entière et non comme un vieux que l'on mettrait su la touche.

    je vois en maison de retraite des personnes qui ont accepter leur vieillesse après un temps de révolte  car ils ont su voir que leur dépendance arrivant ils fallaient pour être compris vivre avec cette socièté vieillissante.

    par contre laissons à nos "vieux" la possibilité d'être dans la société non pas comme un vieux mais comme un être humain

    voilà ma réflexion 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :