• Aujourd'hui je vous emmène à la Petite Roseraie du Parc de la Tête d'Or de Lyon.

    Je dédie ces roses à notre ami Jacques, pour la communauté des amies de Jacques, je crois que personne n'a publié cette semaine, alors je lui offre son bouquet du vendredi.

     

     Chaque année, La Société Française des Roses organise sur ce site le « Concours international de Roses nouvelles » au cours duquel est décerné, entre autre, le prix de la « Plus belle Rose de France ». Ainsi une quinzaine d'obtenteurs de roses nouvelles fournissent, chaque année, 5 plants de rosiers par cultivar plantés, observés et notés durant deux années par un jury composé à la fois de professionnels de l'horticulture et d'amateurs éclairés. Ces mêmes obtenteurs que l’on retrouvera dans d’autres concours (Paris-Bagatelle, Genève etc) viennent ici pour comparer leurs nouvelles « créations» avec celles de leurs collègues Européens : c’est une véritable compétition.
    En juin de chaque année, la Société Française des Roses organise une journée dédiée à la rose et à la proclamation des résultats de la compétition. Des personnalités Françaises et Etrangères du monde des roses sont présentes à cette cérémonie qui se déroule au Parc de la Tête d'Or.


    Renseignements trouvés ici. Sur ce site vous pourrez voir de jolies photos de cette petite roseraie et des deux autres, plus grandes, et toutes en fleurs (la grande roseraie et la roseraie historique). Quand j'y suis allée, la semaine dernière, il ne restait plus beaucoup de fleurs. J'ai essayé de donner leurs noms à chacune de mes photos, j'espère ne pas m'être trompée, quelques-unes n'en n'ont pas, je les mises à la fin.

      Parc-de-la-Tete-d-Or---Roseraie--23-.JPG

     

    Rosier La Sainte Victoire

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (1)

     

    Rose Harmonia

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (2)

     

    Rosier Institut Lumière

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (3)

     

    Rosier Fulgurante

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (7)

     

    Rosier Alain Souchon en bouton semi-ouvert et en fleur

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (8)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (9)

     

    Rosier Annapurna

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (10)

     

    Rosier Satellite

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (13)

     

    Rosier Brocéliande

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (14)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (15)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (16)

     

    Rosier Laetitia Casta, la rose et son bouton

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (17)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (18)

     

    France Bleu, la rose et son bouton (désolée pour le flou du bouton !)

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (19)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (20)

     

    Rosier Michelangelo

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (6)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (21)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (22)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (4)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (5)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (11)

     

    Parc de la Tête d'or - Roseraie (12)

     

    Parc-de-la-Tete-d-Or---Roseraie--24-.JPG

     

     

     


    20 commentaires
  • ETAPLES-SUR-MER

    Etaples se situe sur la côte d’Opale-Sud, elle est mitoyenne du Touquet-Paris-Plage et compte 12000 habitants.

    Dès le Xème siècle, Etaples fut un lieu d'embarquement pour les Normands. Elle est dotée d'un château placé sous la protection du Comte de Boulogne.
    Durant plusieurs siècles, les fortifications vont s'intensifier car la ville devra faire face à de multiples menaces, notamment pendant la guerre de Cent ans.

    La ville gagne de l'importance à l'époque de la Révolution et devient le chef-lieu du district de Boulogne, puis de l'arrondissement de Montreuil. Mais c'est à partir du XIXème siècle qu'Etaples acquiert l'assurance et bientôt on parle de prospérité. En effet, le développement de la pêche est considérable et ne cesse de s'accroître.

    Etaples devint un important port de pêche au début du XXème siècle. Une centaine de bateaux de pêche côtière y accostaient. Aujourd’hui la plupart des bateaux de pêche étaplois sont basés au port de Boulogne et
     Etaples est devenue à la fois port de pêche et port de plaisance.

    Pour empêcher  les catastrophes naturelles telles que les avancées des sables des oyats ont été plantés.


    Le port de plaisance et le pont d'Etaples sur la Canche  
    Le port de plaisance et la ville D'Etaples


    Le roulef, haut de 15 m, c'est un engin d'assèchement qui sert à soulever les bateaux en réparation. Il fait partie du patrimoine maritime d'Etaples.


    Rond-point à l'entrée d'Etaples côté Boulogne-sur-Mer (Stapula = Etaples)
     

    Rond-point sortie Etaples direction Le Touquet
     

    Le calvaire des marins


    La gare d'Etaples

    Restaurant créé par les pêcheurs étaplois, on en trouve également à Boulogne et Lille.


    Je remercie mon amie Marité d'avoir partagé ses photos personnelles et d'avoir accepté que je les publie.

    11 commentaires
  • Suite de ma série de photos des sculptures de sable :






    Pour finir quelques images du Touquet :

    L'ancien plongeoir de la piscine


    La plage pleine de monde au premiers rayons de soleil

    Le phare de la Canche

    Jolie Cascade et le petit bassin dans lequel elle se déverse, dans un parc à côté du Casino





    Le casino




    8 commentaires
  • Le mois dernier j'ai passé quelques jours chez mon amie Marité, dans le Nord-Pas-de-Calais.
    Voici quelques photos du Touquet, plus précisément les sculptures sur sable. C'est magnifique.



    Pour la seconde fois Le Touquet Paris-Plage expose de magnifiques sculptures de sable géantes. L’exposition est ouverte du 5 avril au 31 août 2008. Cette année le thème en est l’Afrique centrale sur les traces du peuple Masaï, au pays des éléphants, des rhinocéros, des lions, des léopards et des buffles.

     En 2007 le thème était la magie de l’Egypte.

    Plus de 200 sculptures entourées de sons de la jungle et de musique africaine sont réalisées.

    Un décor exceptionnel réalisé par les Espaces Verts de la ville du Touquet.

    Nocturnes : illumination complète de toutes les sculptures, une atmosphère féérique, un effet fabuleux !

    Comment sont faites ces sculptures :

    Le grain de sable :

    Elles sont faites d’un sable spécial appelé « Sable de Sculpture ». Il provient d’une carrière en Belgique, du Mont Saint Guibert à une trentaire de kilomètres de Bruxelles en direction des Ardennes. La particularité de ce sable réside en son grain carré, angulaire et pointu. En compactant le sable, les grains s’emboîtent facilement et forment ainsi des blocs très durs qui permettent l’élévation et un travail très détaillé. Un atout supplémentaire de ce sable est sa couleur jaune doré. Le soleil lui donne un large éventail de couleurs, d’ombres et de contrastes.

    La construction :

    Plus de 80 camions ont acheminé ce sable. Environ 2000 tonnes sont nécessaires pour réaliser ces sculptures.

    Le sable a été conditionné dans des coffrages en bois et solidement compacté à l’aide de pilonneuses mécaniques. Empilés sur plusieurs niveaux, les coffrages ont servi à obtenir les volumes des sculptures. Le grutier a dû faire de véritables acrobaties pour remplir ces coffrages qui atteignent facilement les 10 mètres de haut.  Ces hauteurs sont comparables à des immeubles de 4 étages.

    En 15 jours, de haut en bas, les coffrages ont été ôtés et les sculptures ont pris forme. Dès lors, il ne reste que du sable qui n’est soutenu par aucune structure, aucun additif. Avec une patience incroyable, les 24 sculpteurs ont réalisé des visages expressifs, des formes architecturales à couper le souffle, des corps humains aux justes proportions, des animaux aux traits vivants, des masques qui font frémir, des bijoux d’une beauté rare…

    Les sculpteurs :

    C’est une équipe internationale d’artistes : belges, hollandais, français, italiens, anglais, espagnols, hongrois, maltais, finlandais, polonais, russes, ukrainiens, canadiens, mexicains…

    Chacun d’entre eux a sa spécialité : pour l’un, c’est l’anatomie, pour l’autre l’architecture, un troisième excelle en composition générale,et c’est ainsi que les talents de chacun se conjuguent pour réaliser des sculptures dont le résultat est tout simplement impressionnnant.

    (ces renseignements viennent du petit journal distribué à l'entrée de l'exposition, les photos sont des photos personnelles)

    Entrée de l'exposition, accueil très cool..... pas de bruit svp !!!!! c'est l'heure de la sieste looooooollll













    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique