• Un à un ils nous quittent, ces chanteurs qui ont accompagné notre jeunesse. Cette fois c'est Michel Delpech qui a tiré sa révérence le 2 janvier, à l'âge de 69 ans, après deux années de lutte contre un cancer de la langue et de la gorge. Il aurait eu 70 ans le 26 de ce mois.

    Je ne vais pas parler de sa vie, mais juste rappeler quelques-uns de ses grands succès.

     Pour un flirt

     

    Chez Laurette

     

    Les divorcés

     

    Wight is wight

    Je m'arrête là mais il y en a encore tant d'autres : "Quand j'étais chanteur", "Que Marianne était jolie", "Le chasseur", "Rimbaud chanterait", "Tu me fais plâner", "Le loir et Cher", etc.....

     

    Je terminerai pas cette dernière chanson

    La fin du chemin (extrait de l’album de Dolly Bibble, la première bible musicale pour les enfants et toute la famille) (voir ici)

     

    Michel Delpech est également l'auteur de livres :

    - L'homme qui avait bâti sa maison sur le sable ( 1993)

    - La jeunesse passe trop lentement (2011)

    - De cendres et de braises (avec Geneviève Delpech) (2000)

    - J'ai osé Dieu (2013)

    - Vivre (2015)

     

    Il a aussi joué dans quelques films :

    - Les bien aimés (2011)

    - L'air de rien (2012) :  Le film met en scène Michel Delpech dans son propre rôle.

    - Où es-tu maintenant ? (2014) adaptation du roman de Mary Higgins Clark

     

     

    J'espère que là où il est il a trouvé un monde meilleur !

    condoléances A sa famille

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  • 11204024_10208260242210574_6761467443307259580_n

    11694111_10201051613009024_4378148567946040077_n

     

    Pourquoi ?

     

    Je désactive les commentaires car il n'y a pas de mots pour qualifier pareils actes, juste se recueillir et penser aux familles endeuillées si cruellement.

    Afficher l'image d'origine

     


  • Le chanteur Guy Béart nous a quitté mercredi 16 septembre à l'âge de 85 ans.

    Guy Béart avait commencé la chanson en 1954 dans les cabarets parisiens.

    Son premier grand succès, "le bal chez Temporel" fut suivi de nombreux autres comme L'eau vive, Qu'on est bien, Les grands Principes, Le grand Chambardement, La Vérité, Vive la rose, etc.....

    Je ne vais pas revenir sur sa vie, j'ai juste choisi quelques chansons pour lui rendre hommage, choix difficile dans ce beau répertoire.

    Bal chez Temporel

     

    L'espérance folle

     

     

    L'eau vive

     

    Qu'on est bien

     

    Les couleurs du temps

     

     

    Condoléances à sa famille

    condoléances

     

     


    5 commentaires
  • Encore une partie de notre jeunesse qui s'est envolée ! Richard Anthony n'entendra plus siffler le train, il a pris le dernier dans la nuit du dimanche au lundi 20 avril 2015 à Pegomas (Alpes-Maritimes), à l'âge de 77 ans, suite à un cancer.

    Richard Anthony, de son vrai nom Richard Btesh, est né le 13 janvier 1938 au Caire en Egypte.

    Idole yéyé des années 1960,  avec Eddy Mitchell, les Beatles, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan et bien d'autres encore, Richard Anthony s'est fait connaître avec des reprises de twist ou de rock américains mais c'est l'inoubliable ballade "J'entends siffler le train", en 1962, qui l'a fait entrer dans le coeur des Français.

    Ballade entêtante et mélancolique, «J’entends siffler le train» est le slow de l’été 1962, l’été de la fin de la guerre d’Algérie. Pour des milliers de jeunes conscrits et leurs familles, cette chanson évoque le train qui les emmenait loin des leurs vers Marseille (sud) pour s’embarquer vers «la sale guerre»

    Il a à son actif plus de 600 chansons, 50 millions de disques vendus et 21 tubes classés numéro 1.

    Voici quelques-unes de ses chansons que j'ai choisi non sans mal parmi ses nombreux succès

    Et j'entends siffler le train (1962)


    Ecoute dans le vent (1964)

     

    Aranjuez mon amour (1967)

    Pour finir, cette dernière chanson que j'aime particulièrement, elle représente notre jeunesse toujours gaie, nous étions heureux avec rien, juste le bonheur d'être ensemble, toute une bande de copains et copines et nous chantions cette chanson à tue-tête, les disputes et la violence n'existaient pas.

    C'était nos années bonheur

    Le sirop typhon (1969)

     

     

    Adieu Monsieur Anthony, votre calvaire est terminé

    A la famillec2qino2n.jpg

     


    14 commentaires