• Ce soir je vous montre quelques photos du Mont-Blanc qui a mis son beau chapeau. Il y avait un beau coucher de soleil, mais les couleurs flamboyantes n'apparaissent pas comme dans la réalité sur les photos.

     

    Le Mont-Blanc chapeauté

    Le Mont-Blanc chapeauté

    Le Mont-Blanc chapeauté

    Le Mont-Blanc chapeauté

    Malheureusement, quand le Mont-Blanc est chapeauté, c'est généralement annonciateur de mauvais temps.

     

     


    24 commentaires
  •  Aujourd'hui je vous propose de partager ma petite balade au bord du Léman en compagnie de Françoise.

    Le ciel est bien différent aujourd'hui, nous avons eu quelques averses de neige mais elle fondait aussi vite. Un peu plus haut, le Jura et les Alpes commencent à se couvrir d'un beau manteau blanc.

    Profitons donc encore un moment de notre beau ciel bleu grâce à ces photos. Comme je le précisais dans mon premier billet sur Thonon, les photos sont pleines de tâches et dans le bleu elles se voient beaucoup, j'ai essayé de couper ce que je pouvais, mais ça n'a pas été possible partout.

    (J'ai ramené mon apn en réparation et je l'ai récupéré aujourd'hui. Heureusement que j'avais pris une garantie longue durée, ce que je ne fais jamais habituellement. Elle m'a été bien utile à deux reprises pour cet appareil.)

    Allons-y...., je vous laisse admirer les beaux paysages, le cygne qui a posé dans tous les sens , les canards..., le port de plaisance, le port de pêche et le petit village de pêcheurs où l'on peut acheter du poisson fraichement pêché.

     

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Thonon, suite et fin, balade au bord du Léman

    Ici se termine la balade à Thonon, petit coucou à Françoise en passant Emoticone et smiley salut coucou

    Passez un bon dimanche malgré le contexte difficile en ce moment.

     

     


    13 commentaires
  •  

    Suite de notre balade à Thonon :

     

    Aujourd'hui je vous fais découvrir le château de Ripaille qui se situe au bord du Léman, au nord de Thonon. Manque de chance, il était fermé ce week-end là et je n'ai pu faire que quelques clichés à travers la grille. Je vous propose donc un aperçu des lieux avec cette petite balade entre vignes et château.

     

    Un peu d'histoire :

    Le site est occupé dès l'époque romaine, et un pavillon de chasse est construit au XIIIème siècle par Amédée V.

    En 1355 Amédée VI dit le "comte vert" épouse Bonne de Bourbon qui, enchantée par le site, y fait construire un château entre 1371 et 1377. C'est un grand bâtiment de trois niveaux muni de tourelles.

    Il est réaménagé par Amédée VII dit le "comte rouge" et Bonne de Berry entre 1386 et 1390 et reçoit une enceinte extérieure avec une tour-porte et des bâtiments de dépendance. A la mort d'Amédée VII en 1391, la cour de Savoie abandonne le château. 

    Marie de Bourgogne et son époux Amédée VIII y reviennent pourtant dès 1403. Ce dernier y fonde un couvent de chanoines réguliers de St-Augustin.

    Attristé par la mort de sa femme et lassé de la vie politique, il fait bâtir en 1434 un château composé de sept tours rectangulaires avec tourelles rondes d'escalier (il n'en reste que 4 aujourd'hui). L'ensemble qui fait 104m de long est entouré d'un mur et défendu par un fossé de 7m de large.

    C'est là qu'il se retire avec six de ses conseillers pour y fonder l'ordre des chevaliers de St-Maurice dont il est le prieur.

    Il est élu pape 5 ans plus tard et prend le nom de Félix V. L'église est alors en plein trouble et il abdique. L'ordre qu'il avait créé meurt avec lui en 1451.

    Les Bernois occupent le château de 1536 à 1564. Les moines sont chassés et le bâtiment devient un hôpital en 1539. Après la restitution au duc de Savoie, Charles-Emmanuel, ce dernier fait fortifier Ripaille.

    Genevois et Bernois attaquent en 1589 et le château est à nouveau occupé. En 1589 l'invasion genevoise oblige la garnison de Ripaille à la capitulation. Ils rasent l'enceinte et détruisent bon nombre de bâtiments. Ils en seront chassés en 1590 par les troupes savoyardes.

    Après les guerres de la Réforme, et par l’intervention de Saint François de Sales, Ripaille fut, aux XVIIe et XVIIIe siècles, une chartreuse protégée du « monde » par ses grands murs. Lors de la Révolution Française, Ripaille devint bien national avant d’être vendu au Général Dupas, originaire d’Evian, qui s’y reposa des guerres napoléoniennes, offrant du vin de Ripaille à ses anciens compagnons d’armes…

    Acquis à la fin du XIXe siècle par Frédéric Engel-Gros, de Mulhouse, patron des usines textiles DMC, il fut remanié, l’extérieur en style Renaissance, l’intérieur en style Art Nouveau. Son fils André Engel créa sur le domaine l'arboretum, planté en 1930, il fut endommagé par la tempête de 1999.

     


     Le portail d'entrée

    Le Château de Ripaille

    Ce portail était ouvert lorsque nous sommes arrivés, il y a une grille derrière ce portail et j'ai pu prendre les deux photos qui suivent à travers la grille, avant que le portail en bois ne soit fermé.

    Le château et bâtiment qui lui fait face.

    Le Château de Ripaille

     

    Murs et fossé qui  bordent le château

    Le Château de Ripaille

    Les vignes

    Le Château de Ripaille

    Le Château de Ripaille

     

    Le Château de Ripaille

    Sentier géoroute de Ripaille entre vigne et château

    Le Château de Ripaille

    L'arrière du château

    Le Château de Ripaille

    Le Château de Ripaille

    Ce sentier géoroute offre une vue magnifique sur les paysages et les montagnes alentour

    Le Château de Ripaille

    Le Château de Ripaille

    Le Château de Ripaille

    Le Château de Ripaille

     S'étendant sur 120 hectares au bord du Léman, Ripaille ne vaut pas seulement par son architecture et son histoire, liées aux périodes les plus brillantes du passé savoyard, mais aussi par sa nature - notamment ses forêts - et son vin.

      

    Aujourd’hui Ripaille est en grande partie un domaine privé appartenant aux descendants d’Engel-Gros.
    Cependant chaque année 50 000 personnes pénètrent dans ses murs, pour des visites guidées, des séminaires, des mariages, des expositions et d'autres manifestations culturelles, des promenades dans les bois, l'achat de vin ou pour déjeuner dans son restaurant.


    Un quart des bois et des prés, ainsi que les berges de Ripaille appartiennent à la ville de Thonon-les-Bains. Le château aux quatre tours a été donné en 1976 par Madame Elisabeth Necker-Engel à la Fondation Ripaille, qui a pour but de conserver ce monument, de le valoriser et d’en faire un lieu de promotion d’une meilleure relation entre l’Homme et son environnement.

    Autour du château, se trouve un important domaine viticole de 22 hectares, produisant un vin blanc très apprécié, Le Ripaille, ainsi qu’une forêt de 53 ha entretenue conjointement avec la ville de Thonon-les-Bains qui en possède une partie.

    La visite est payante et permet de se balader entre les différents bâtiments du site.

     

    Pour un meilleur aperçu j'ai trouvé cette vidéo de l'émission "midi en France" de France3 tournée en mai 2015. Vous apprendrez en même temps l'origine du mot ripaille.

     

     

    Et si avez encore un peu de courage, cette seconde vidéo de la même émission, elle dure un peu plus de 8mn.

     

    Le Château de Ripaille

     

    Plan d'accès, (image du net)

    Le Château de Ripaille

     

    Les photos datées sont celles de Françoise qui est retournée découvrir ce chemin géoroute. On peut voir la différence de paysage à deux semaines d'intervalle, l'automne a fait une entrée rapide.

    Sources : explications trouvées sur différents sites du net et essentiellement sur wikipedia. Merci Wikipedia....

    **************************

    J'espère que mes explications n'ont pas été trop longues, il m'a fallu du temps pour écrire cet article, j'ai essayé de faire une synthèse de tout ce que j'ai trouvé en essayant de n'en tirer que l'essentiel et par la même occasion ça m'a permis de réviser mon histoire. Ouhhh que c'est loin tout ça, mon cerveau a souvent été en ébullition et tout s'y mélangeait....animation réalisée par Alice : gif cerveau en ébulition eh oui, il a perdu ses performances de la jeunesse, il s'est mis au ralenti et parfois même en arrêt total. Alors faut parfois le secouer très fort et le corps en même temps mdrrrrr....

    mais création/animation d'Alice : youpi j'ai réussi   création/animation d'Alice : mdr

     

    Allez assez dit de bêtises, je file en vous souhaitant un bon dimanche très ensoleillé.

     

     *****************************

     

     


    17 commentaires
  • Comme promis, je vous propose quelques photos de ma journée avec Françoise à Thonon.

    Nous sommes donc allés au champignon de la Versoie, à proximité des termes. Françoise a fait le plein d'eau et m'a passé un bidon de 5l afin que je puisse en emporter aussi.

    Ce champignon a été dessiné en 1936 et construit en 1937 par l'architecte Louis Moynat. Le pilier central est recouvert d'une mosaïque en faïence créée par le peintre André Lhote.

    La mosaïque a été restaurée en 2007 par Yves Decompois. Elle représente huits nayades gallo-romaines venant remplir des Amphores à la source.

    Sur la frise circulaire au bas du pilier, on peut lire :

    - Fontaine de la Versoie
    - Pour laver leur filtre rénal, les Romains recherchèrent cette eau - Histoire de la médecine
    - Domine da mihi aquam - Saint François de Sales
    - Eau vivante, eau heureuse, les humains ont célébré ton nom - Anna de Noailles

     

     

    Parc des Termes de Thonon

     Rencontre blogueuses

    Parc des Termes de Thonon

     Parc des Termes de Thonon

    Parc des Termes de Thonon

     

    Ici nous sommes dans le parc de la station thermale. Les thermes de Thonon ont été construits entre 1885 et 1888. Thonon prend alors le nom de Thonon Les Bains.

    Rencontre blogueuses

    Rencontre blogueuses

    Rencontre blogueuses

    Rencontre blogueuses

    Rencontre blogueuses

    L’établissement thermal de Thonon-les-Bains, agréé pour les indications suivantes : rhumatologie, maladies de l’appareil digestif et métaboliques et maladies de l’appareil urinaire, propose depuis 2012 un panel de soins nouveaux (sous prescription médicale) :
    - Enveloppement de cataplasmes d’argile,
    - Douche sous immersion en piscine,
    - Hammam thermal (ou bain de vapeur),
    - Etuves locales

    Option Détente
    Cette option, proposée à chacun (en supplément du forfait thermal), permet de prolonger l’action bénéfique du traitement thermal.
    Elle permet l’accès au nouveau Spa Thermal : piscine thermale à 32°, Hammam, Sauna, Grotte musicale, douches expériences…

     

    Hummmm c'est bien tentant tout cela !!! 

     

    Prochainement je vous emmène au Château de Ripaille, vous en aurez juste un petit aperçu car il était fermé ce jour là.
     

    Photos personnelles

    Renseignements du net

     


    10 commentaires
  • Dernièrement je vous avais fait découvrir le Pont de l'Abîme. (Pour info, vous pourrez voir ce pont ce samedi 13 juin dans l'émission "les Carnets de Julie" sur France3 à 17H)

    Aujourd'hui je vais vous faire découvrir deux autres ponts, situés entre Annecy et Genève.

    Ils sont côte à côte, franchissant le torrent des Usses du haut de leurs 147 mètres et relient les communes de Cruseilles et Allonzier-la-Caille.

    Les ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Le premier, le pont Charles-Albert, plus couramment appelé Pont de la Caille, est suspendu par deux groupes de douze câbles appuyés sur quatre tours crénelées. Le tablier est en madriers de bois. Il a été appelé pont Charles-Albert car il fut commandé par le duc de Savoie Charles-Albert, roi de Sardaigne, de Chypre et de Jérusalem.

    Il a été construit sous la direction de l'ingénieur Emile Fulrand Belin et fut inauguré le 11 juillet 1839. Il est inscrit au titre des monuments historique depuis le 6 mai 1966.

    Les ponts de la Caille

     

    Nous voilà de l'autre côté

    Les ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Le second, le pont Caquot, couramment appelé pont Neuf a été construit entre 1924 et 1928 sous la direction de l'ingénieur Albert Caquot afin d'accueillir une ligne de tramway entre Annecy et Saint-Julien-en-Genevois à la frontière suisse. Son tablier est supporté par un arc de béton non armé, ce fut à l'époque une des plus grandes voûtes au monde. Le projet fut abondonné et l'ouvrage ouvert à la circulation routière.

     

    Photos prises depuis le pont de la CailleLes ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Les ponts de la Caille

     

    Petit coup d'oeil dans le vide de chaque côté du pont, fermez les yeux si vous avez le vertige lolllll

    Les ponts de la Caille

     Les ponts de la Caille

     

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique