• Joyeux Noël

    Joyeux Noël

     La légende du Père Noël

    La légende du Père-Noël

    Plusieurs parents, se demandent quoi dire
    Ils ne veulent surtout pas leur mentir
    Le Père Noël dites-moi, est-ce vrai?
    Jusqu’à quel âge, on ne le sait jamais

    Aucun document ne vient les guider
    Les parents ne se sentent pas appuyés
    Il leur faut pourtant dire la vérité
    Le Père Noël fait partie de notre société

    Il nourrit l’imaginaire des enfants
    Puis fait sourire de nombreux parents
    Tous, on aime les histoires de Noël
    C’est un moment, ou on se les rappelle

    Le Père Noël est bon, toujours souriant
    Il fait partie des souvenirs d’un enfant
    Y croire pour l’enfant, c’est croire à la magie
    C’est lui donner de l’espoir en la vie

    C’est lui apprendre qu’il peut rêver aussi
    À toutes ces choses qui sont bonnes pour lui
    Car Noël, c’est un moment de transitions
    Un moment, pour transmettre nos traditions

    Celui de préparer son cœur au plaisir
    Et stimuler la montée de ses désirs
    C’est aussi, le moment de faire un vœu
    On a tous enfin, envie d’être heureux


    Claude Marcel Breault

    Poème trouvé chez Maya

    La légende du Père-Noël

    Joyeux Noël

    En ce jour de Noël, je souhaite que la joie, le bonheur, l'amour, la santé et la paix règnent sur vos maisonnées et en ce monde. J'ai également une pensée pour ceux qui sont seuls, qui n'ont pas de toit, pas de quoi nourrir leurs familles, à toutes les malheureuses victimes innocentes des guerres, de la violence et de la folie humaine. Pouvons-nous espérer qu'un jour ce monde de haine puisse changer ?

    Joyeux Noël

    Et voici mon sapin dans lequel j'ai suspendu des créations au crochet venant des copinettes  SandrineOma Annick et les miennes.

    La légende du Père-Noël

    Et pour vous quelques petits gâteaux de ma fabrication

    Joyeux Noël

     Joyeux Noël à tous, passez un doux réveillon et un excellent jour de Noël entourés de ceux que vous aimez.
    Joyeux Noël
     
     
     
     

    18 commentaires
  • Aujourd'hui nous fêtons la Toussaint, demain nous célébrons nos morts. J'ai choisi ce petit poème de Victor Hugo, à cette occasion.

    Toussaint

    La tombe et la rose

     

    La tombe dit à la rose :
    - Des pleurs dont l'aube t'arrose
    Que fais-tu, fleur des amours ?
    La rose dit à la tombe :
    - Que fais-tu de ce qui tombe
    Dans ton gouffre ouvert toujours ?

    La rose dit : - Tombeau sombre,
    De ces pleurs je fais dans l'ombre
    Un parfum d'ambre et de miel.
    La tombe dit : - Fleur plaintive,
    De chaque âme qui m'arrive
    Je fais un ange du ciel !

    Victor Hugo (1802-1885)

    Toussaint

    J'ai une pensée pour toutes les personnes qui nous ont quittées, amis, famille, tout particulièrement pour mes parents et pour la meilleure amie de ma fille qui s'est envolée cette semaine, à l'aube de ses 24 ans, après de longues années de combat contre le cancer. Son courage, sa volonté, sa joie de vivre n'y ont rien fait, cette sale maladie a gagné, une fois de plus, pourtant elle s'est battue comme une tigresse malgré sa souffrance.

    Toussaint

    Toussaint

     

     


    17 commentaires
  • fleur-rosecoeur.gif
    Bonne Saint Valentin à tous ceux qui s'aiment

     

    peynet_033.JPG
    L'amour est le miracle
    d'être un jour entendu
    jusque dans nos silences,
    et d'entendre en retour
    avec la même délicatesse :
    la vie à l'état pur,
    aussi fine que l'air qui soutient
    les ailes des libellules
    et se réjouit de leur danse.

    Christian Bobin (1951)


    index.png
    L'amour, c'est l'occasion unique de mûrir,
    de prendre forme,
    de devenir soi-même un monde

    pour l'amour de l'être aimé.

    C'est une haute exigence,
    une ambition sans limite,
    qui fait de celui qui aime
    un élu qu'appelle le large.

    Rainer-Maria Rilke (1875-1926)


    innamorati_peynet.jpg

    bisous04.gif

    11 commentaires
  • Avec quelques heures de retard en cette journée de commémoration !

     

    11 novembre, ayons une pensée pour ceux qui sont morts pour notre patrie, des jeunes, des pères de famille qui sont partis au combat et auxquels on n'avait pas laissé le choix...

    Deux guerres très meurtrières ont décimé toute une jeunesse, des familles entières qui ne demandaient rien d'autre que de vivre dans la paix.

    Pour que cela ne se reproduise plus... osons l'espérer malgré tout ce qui se passe en ce moment à travers le monde.


    J'ai entendu cette chanson ce matin à la radio et je l'ai trouvé à sa bonne place dans cet hommage.


    (Florent Pagny a rajouté cette chanson le 6 novembre à son nouvel album paru en 2013).

     

     

    A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
    Ma très chère Augustine, je t'écris sans tarder
    Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
    Je ne pense qu'à toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
    Si loin de la maison, et la fleur au canon
    Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
    Mais je ne pleure pas...

    Refrain :
    Car je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
    De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
    Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
    L'hiver auprès de toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Je ne sens plus mes bras
    Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
    Mon dieu sort moi de là

    Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
    Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
    Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
    Je t'aime une dernière fois...

    Je ne suis qu'un soldat
    Non, je ne reviendrai pas
    Je n'étais qu'un soldat
    Prends soin de toi

     

    les-20poilus-2014-18.jpg  photo du net


    A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
    Ma très chère Augustine,je t'écris sans tarder
    Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
    Je ne pense qu'à toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
    Si loin de la maison, et la fleur au canon
    Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
    Mais je ne pleure pas...

    Refrain :
    Car je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
    De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
    Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
    L'hiver auprès de toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Je ne sens plus mes bras
    Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
    Mon dieu sort moi de là

    Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
    Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
    Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
    Je t'aime une dernière fois...

    Je ne suis qu'un soldat
    Non, je ne reviendrai pas
    Je n'étais qu'un soldat
    Prends soin de toi

    Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/le-soldat-florent-pagny.html
    A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
    Ma très chère Augustine,je t'écris sans tarder
    Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
    Je ne pense qu'à toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
    Si loin de la maison, et la fleur au canon
    Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
    Mais je ne pleure pas...

    Refrain :
    Car je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
    De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
    Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
    L'hiver auprès de toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Je ne sens plus mes bras
    Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
    Mon dieu sort moi de là

    Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
    Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
    Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
    Je t'aime une dernière fois...

    Je ne suis qu'un soldat
    Non, je ne reviendrai pas
    Je n'étais qu'un soldat
    Prends soin de toi

    Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/le-soldat-florent-pagny.html
    A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
    Ma très chère Augustine,je t'écris sans tarder
    Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
    Je ne pense qu'à toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
    Si loin de la maison, et la fleur au canon
    Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
    Mais je ne pleure pas...

    Refrain :
    Car je suis un soldat (lala lalalala)
    Surtout ne t'en fais pas
    Je serai bientôt là (lalala lalalala)
    Et tu seras fière de moi

    A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
    De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
    Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
    L'hiver auprès de toi...

    Refrain :
    Mais je suis un soldat (lala lalalala)
    Je ne sens plus mes bras
    Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
    Mon dieu sort moi de là

    Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
    Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
    Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
    Je t'aime une dernière fois...

    Je ne suis qu'un soldat
    Non, je ne reviendrai pas
    Je n'étais qu'un soldat
    Prends soin de toi

    Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/le-soldat-florent-pagny.html

    14 commentaires
  • Aujourd'hui c'est jour de l'Assomption. C'est une fête catholique qui honore le jour où Marie, au terme de sa vie, est montée au cieux.

     

    J'ai voulu rendre un petit hommage à la Vierge Marie par l'intermédiaire de cette vidéo.  En ces temps bousculés par le mal qui rôde partout, on a plus que jamais besoin de s'accrocher à la foi et à l'amour.

    La chanson est un peu longue, mais.... la voix de Jean-Claude Gianadda nous emporte, et... pourquoi ne pas consacrer ces quelques minutes à notre Maman du Ciel ?

    Vous pouvez lire les paroles ici


    Jean-Claude Gianadda : Ave Maria entends nos prières 

     

      Je vous remercie de vos visites et de vos petits mots que je lis toujours avec beaucoup de plaisir. J'espère que je retrouverai bientôt le temps et le courage de reprendre mon blog et mes visites chez vous.

    we01 et bonnes vacances pour ceux et celles qui y sont encore...

     

     



    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique